Fierté des Métallos

fierté

Fierté au travail, fierté au sein du syndicat :

Position des Métallos sur les questions touchant les lesbiennes, les gais et les transgenres

Le Syndicat des Métallos représente plus de 288 000 travailleurs et travailleuses dans l'ensemble du pays. Dans tous les genres de lieux de travail, allant des bureaux et universités jusqu'aux mines, usines et fabriques, des hommes et des femmes se sont joints au Syndicat des Métallos parce qu'il a pour tradition de négocier et de défendre les droits des travailleurs et des travailleuses.

Le Syndicat des Métallos est fier de représenter les travailleurs et les travailleuses lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres et d'oeuvrer activement dans les lieux de travail, à la table de négociation et dans nos communautés en vue d'assurer l'égalité. Les Métallos aident à mieux faire comprendre et respecter la diversité et les différences qui font notre force et notre fierté, et qui font de nous le Syndicat pour tout le monde.

Les droits de la personne sont aussi les droits des travailleurs et des travailleuses. Lorsque des personnes sont harcelées ou isolées dans leur lieu de travail en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité sexuelle, il y a violation de leurs droits de la personne et de leurs droits de travailleurs et de travailleuses.

La peur de faire l'objet de harcèlement, de violence, d'être isolées et intimidées mène beaucoup de personnes à cacher ou à nier leur orientation sexuelle ou leur identité sexuelle. Le Syndicat des Métallos doit continuer à prendre des mesures pour aider à créer un « espace positif » pour les travailleurs et les travailleuses lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres.

À la table de négociation :


Au sein du syndicat :


Passer à l'action :