Justice pour les travailleuses du vêtement du monde

Les femmes qui fabriquent nos vêtements sont payées des salaires de misère dans les chaînes d'approvisionnement des détaillants et des marques de mode canadiennes. Le Fonds humanitaire des Métallos a publié un important rapport montrant que les travailleurs de l'habillement peuvent à peine se permettre de subvenir aux besoins fondamentaux de leur famille. Les salaires de misère sont le résultat de décisions prises par les entreprises canadiennes et les marques mondiales.

Ressources »