Campagnes stratégiques au Québec et au Canada

Campagnes stratégiques au Québec et au Canada

TÉLÉCHARGER LE PDF

Il devient plus difficile de protéger les salaires, les avantages sociaux et les conditions de travail des membres du Syndicat des Métallos au Québec et au Canada uniquement par le biais d’arrêts de travail. Les employeurs prennent de l’envergure et acquièrent de plus en plus de pouvoir, ils ont une capacité accrue de résister aux arrêts de travail et ils se font de plus en plus audacieux. Même si certains prétendent qu’une diminution du nombre de grèves au Québec et au Canada constitue une indication que les relations de travail affichent une plus grande stabilité, d’autres font valoir que cette diminution peut être attribuable à la réalisation du fait que les syndicats ont moins tendance à débrayer parce que les employeurs ont le dessus et qu’une grève pourrait ne pas être efficace.

Par la même occasion, les employeurs ont recours au lockout de manière agressive dans le but de forcer leur main-d’oeuvre à accepter des demandes injustes. Dans le cadre d’un lockout ou d’une grève, surtout lorsque l’employeur fait appel à des briseurs de grève, il peut être essentiel de mettre sur pied une campagne stratégique pour défendre les travailleuses et travailleurs et appuyer le syndicat.

Le recours par les employeurs à des cabinets d’avocats antisyndicaux et à des travailleurs de remplacement, et les actions anti-ouvrières des gouvernements fédéral et provinciaux créent une inégalité fondamentale dans les relations de travail traditionnelles et donnent plus de pouvoir aux employeurs. La mondialisation a forcé les employeurs à se diversifier et, de ce fait, lorsqu’un conflit de travail se produit, ils peuvent compter sur des revenus qu’ils tirent d’autres ressources à l’extérieur du Canada.

Pour redresser ce déséquilibre, il faut initialement se tourner vers un élément clé : l’information. Grâce à l’information, nous pouvons mieux comprendre le défi à relever et concevoir des campagnes stratégiques pour accroître notre pouvoir et lutter contre l’employeur selon des règles de jeu plus équitables. La recherche comprend la collecte, l’analyse et la diffusion de l’information. Ce processus nous permet d’organiser des campagnes stratégiques qui cernent les forces et les faiblesses de l’employeur, tandis que nous évaluons notre propre pouvoir de négociation et notre capacité à affronter l’employeur. On peut intensifier les campagnes stratégiques avant une grève ou un lockout, mais elles ont le plus souvent lieu après que le syndicat ou l’employeur ait débuté un conflit de travail. Toutefois, il est crucial de se préparer avant une grève ou un lockout.

Pour développer une campagne, le syndicat doit connaître la structure de l’employeur, savoir comment il prend ses décisions et d’où il tire ses profits.

Les entreprises de plus petite envergure peuvent sembler présenter une situation simple et claire. Cependant, elles peuvent aussi être détenues par des intérêts privés (sociétés fermées), et ne rendre public que très peu d’information. Inversement, la situation peut nous sembler insurmontable lorsqu'il s'agit de grandes sociétés dont les modèles opérationnels liés à la vente de multiples gammes de produits sur un marché libre sont complexes, de sociétés qui exercent des activités à des centaines d’emplacements, qui rendent des comptes à des milliers d’actionnaires et dont la société mère englobe souvent plusieurs entreprises ou divisions distinctes. Dans ces cas, l’abondance d’informations disponibles publiquement peut également rendre l’élaboration de stratégies plus exigeante.

Le présent guide vous aidera à commencer à réfléchir aux sources de profits d’un employeur, aux relations dont il dépend, à la façon d’organiser une campagne stratégique et, plus important encore, aux endroits où vous pouvez trouver l’information dont vous avez besoin pour améliorer votre position de négociation.