·  Communiqué

Canadian Royalties doit négocier et non s'ingérer par des tactiques déloyales!

Rouyn-Noranda - Le Syndicat des Métallos dénonce la tactique de la minière Canadian Royalties qui reporte les négociations sur le temps de travail et tente de contourner le Syndicat en contactant individuellement les travailleurs.

En vertu des règlements gouvernementaux, la semaine maximale de travail dans le Nord du Québec est de 55 heures, après quoi les travailleurs sont payés en temps supplémentaire, à moins d'une entente négociée et d'un accord d'une large majorité des travailleurs. Or, plutôt que d'essayer de conclure une telle entente dans le processus normal de négociations collectives, la compagnie fait traîner le processus de conciliation et contacte plutôt les travailleurs un à un pour leur arracher un consentement sous la menace.

« C'est du harcèlement et de l'intimidation. L'employeur contrevient ainsi au Code du travail en boudant le processus de négociation pour approcher directement les travailleurs. Qu'il vienne donc négocier de bonne foi plutôt que de jouer au chat et à la souris! », s'est exclamé le représentant syndical Marc Thibodeau.

Il rappelle que les Métallos ont déjà conclu des ententes tout à fait honorables sur l'étalement des heures de travail avec d'autres minières aux prises avec des situations similaires à celle de Canadian Royalties.

- 30 -

Renseignements : Clairandrée Cauchy 514 774-4001, ccauchy@metallos.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7