·  

Le Syndicat des Métallos salue l'enquête de l'ASFC sur le dumping illégal de barres d'armature

TORONTO - Le Syndicat des Métallos accueille favorablement l'enquête de l'Agence des services frontaliers du Canada sur le dumping illégal de barres d'armature à béton armé par la Biélorussie, le Taipei chinois, la région administrative spéciale de Hong Kong en République populaire de Chine, le Japon, le Portugal et l'Espagne. Le Syndicat des Métallos est également satisfait de l'ouverture de l'enquête du Tribunal canadien du commerce extérieur (TCCE) à l'égard de dommage causé à l'industrie canadienne.

La plainte a été déposée par les producteurs d'acier canadiens AltaSteel Ltd., ArcelorMittal et Gerdau Ameristeel Corp. à la suite du succès de l'imposition, l'an passé, de droits à la Chine, la Corée du Sud et la Turquie à l'encontre du dumping illégal de barres d'armature dans le marché canadien.

Le Syndicat des Métallos représente les travailleurs d'Altasteel à Edmonton, de Gerdau à Selkirk, au Manitoba et à Whitby, en Ontario, ainsi que les activités d'ArcelorMittal à Hamilton et à Contrecœur, au Québec. Le secteur canadien de la sidérurgie emploie directement plus de 20 000 Canadiens et soutient indirectement plus de 100 000 autres emplois partout au pays.

«Avec des règles de jeu équitables, les travailleurs canadiens peuvent faire concurrence aux travailleurs de partout dans le monde», a déclaré Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos pour le Canada.

«La situation du dumping illégal est une spirale infernale, autant pour les salaires que pour les conditions de travail, de même que pour la santé et la sécurité des travailleurs et l'environnement. La défense des travailleurs canadiens devrait être la priorité du Canada en matière de commerce», mentionne M. Neumann.

Le Syndicat des Métallos continue d'exhorter le gouvernement fédéral à renforcer et à moderniser le mécanisme de recours commercial désuet du Canada.

«Parmi les réformes indispensables, citons la nécessité d'autoriser les syndicats à participer entièrement au processus de recours, notamment en leur permettant de déposer des plaintes relatives au commerce afin de mieux représenter les intérêts des familles ouvrières canadiennes», ajoute-t-il. «Des dispositions similaires protègent déjà les travailleurs et leurs syndicats aux États-Unis et dans de nombreux autres pays», souligne Ken Neumann.

###

Pour plus d'informations :

Ken Neumann, directeur national pour le Canada, Syndicat des Métallos, 416 544‑5951
Bob Gallagher, Communications, Syndicat des Métallos, 416 544-5966, 416 434-2221, bgallagher@usw.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7