Une loi pour des retraites sans orphelins

Des centaines de Métallos et de syndicalistes de différentes affiliations ont manifesté le 4 avril dernier devant les bureaux du premier ministre du Québec à Montréal pour réclamer une loi contre les régimes de retraite à deux vitesses, moins avantageux pour les plus jeunes. Parmi eux, les grévistes de Ciment Lafarge (SL 6658), qui résistent depuis février à l’introduction d’une clause orphelin dans leur régime de retraite.

Lors de son dernier Congrès, le Parti libéral du Québec avait d’ailleurs résolu de «proscrire le recours à des clauses orphelins dans les régimes complémentaires de retraite», comme c’est déjà le cas pour les salaires depuis 2001. «C’est rare qu’on est d’accord avec les libéraux, mais pour une fois on l’est et on leur demande de respecter leur promesse », a lancé le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau, lors de la manifestation organisée par les Métallos et la FTQ.

Le vice président de la SL 6658 et membre du Comité jeunes Métallos François Cardinal a souligné que ses membres ne seraient pas en grève si une telle loi contre les clauses orphelins existait. «Quand on rentre chez Lafarge, on se rend vite compte que la job est difficile. Les gars partent à la retraite en y laissant une partie de leur santé. La promesse que Lafarge nous fait en échange, c’est de nous verser une retraite décente jusqu’à la fin de nos jours. Et maintenant ils veulent nous enlever, par pure idéologie. Notre régime de retraite est capitalisé à 112%!», a tonné François Cardinal.

La ministre du Travail, Dominique Viens, a affirmé que le tout nouveau Comité consultatif sur les normes du travail se penchera sur l’enjeu des clauses orphelins.


Solidarité avec les grévistes

Une collecte silencieuse auprès des délégués au Congrès d’orientation a permis d’amasser 7500 $ pour le fonds de soutien des grévistes de Ciment Lafarge et des sections locales sont venues tour à tous confirmer des dons de 23 000 $. La semaine s’est clôturée avec un don exceptionnel de 40 000 $ de la section locale 9700 de l’aluminerie ABI à Bécancour. «Ciment Lafarge devrait commencer à comprendre le message : tous les Métallos sont avec nous», a affirmé le président de la SL 6658, Éric Boulanger.


Cet article a été publié dans le numéro de juin 2016 de la revue Métallos@l'œuvre.

Au moment de la publication en ligne de cette revue, une convention collective a été conclue entre la section locale 6658 des Métallos et leur employeur.

 

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7