·  

Enquête criminelle pour un décès sur une autoroute : Syndicat des Métallos

OTTAWA - Le décès d'un conducteur de véhicule de service de messageries sur une autoroute d'Ottawa vendredi dernier doit faire l'objet d'une enquête à titre d'affaire potentiellement criminelle, selon le Syndicat des Métallos.

«Quand un travailleur perd la vie au travail, justice ne peut pas être rendue si l'on ne procède dès le départ à une enquête pour établir s'il s'agit d'une affaire criminelle», a indiqué Marty Warren, directeur du district de l'Ontario du Syndicat des Métallos.

«Chaque fois que survient un décès lié au travail, il est primordial d'envisager une enquête criminelle», a déclaré M. Warren.

La police a indiqué que Gennadi Brianski, 50 ans, de Carleton Place, Ontario, a été tué vendredi dernier quand un train de roues qui s'était détaché d'un camion gros porteur circulant en sens inverse a heurté de plein fouet le fourgon qu'il conduisait sur l'autoroute 417 à Ottawa.

La police a précisé que les roues ont rebondi sur trois voies de l'autoroute et traversé la ligne du milieu avant de venir s'écraser sur le fourgon de Gennadi Brianski. Depuis longtemps conducteur de véhicule et livreur pour un service de messageries et membre de la section locale 1976 du Syndicat des Métallos, M. Brianski commençait sa journée de travail au moment de l'accident.

Des accusations ont été portées contre la société propriétaire du camion gros porteur et le conducteur du camion pour infractions en vertu du Code de la route. Il n'en reste pas moins que, selon le Syndicat des Métallos, l'accident doit faire l'objet d'une enquête criminelle.

«Nos pensées et nos prières accompagnent la famille, les amis et les collègues de travail en deuil de Gennadi Brianski», a déclaré Steve Hadden, président de la section locale 1976 du Syndicat des Métallos.

«Ce décès aurait pu être évité et il faut tout faire pour empêcher qu'une pareille tragédie ne se reproduise à l'avenir. Nos membres travaillent dans le secteur du transport dans l'ensemble du Canada et des cas comme celui-ci ne mettent pas seulement en danger le public en général, mais deviennent un problème lié au travail,» a précisé M. Hadden.

«Il est alarmant d'apprendre par les médias qu'en Ontario, les cas de perte de trains de roues ont beaucoup augmenté dans les dernières années», a affirmé Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos.

De 2010 à 2012, une moyenne de 67 incidents causés par une perte de roues ont été signalés en Ontario, selon l'Association canadienne du camionnage d'entreprise. De 2013 à 2016, il y a eu en moyenne 139 incidents du genre par année, selon l'association.

Le Syndicat des Métallos continue de mobiliser le public et le monde politique pour appuyer sa campagne nationale « Mettons fin au carnage, appliquons la loi », qui fait valoir que chaque cas de décès survenu au travail doit faire l'objet d'une enquête criminelle.

La campagne menée par le Syndicat des Métallos fait pression sur les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux pour qu'ils fournissent une meilleure formation et de meilleures directives aux agents de police, aux responsables des programmes de santé et sécurité au travail ainsi qu'aux procureurs de la Couronne, aux fins des enquêtes sur les décès et les blessures survenant au travail.

«La loi Westray adoptée en 2004, après dix ans de pressions politiques, vise à tenir les employeurs criminellement responsables des décès et des blessures survenus en milieu de travail. Toutefois, il y a eu plus de 10 000 décès au travail depuis l'adoption de la loi et un seul gestionnaire a reçu une peine d'emprisonnement», a ajouté M. Neumann.

www.appliquezlaloi.ca

###

Pour plus d'informations :

Ken Neumann, directeur national, Syndicat des Métallos, 416 544-5951
Marty Warren, directeur du Syndicat des Métallos pour l'Ontario et le Canada atlantique, 416 243-8792, mwarren@usw.ca
Steve Hadden, président de la section locale 1976 du Syndicat des Métallos, 514 526-8280, shadden@1976usw.ca
Nancy Hutchison, Santé, sécurité et environnement, Syndicat des Métallos, 416 544-6001, 647 403-9799, nhutchison@usw.ca
Sylvia Boyce, coordonnatrice en santé, sécurité et environnement du Syndicat des Métallos pour l'Ontario et le Canada atlantique, 416-544-5971, 905 741-9830, sboyce@usw.c

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7