·  

Grève chez CEZinc : «Lâchez pas! Vous avez raison de vous battre», lance le directeur québécois des Métallos

Salaberry-de-Valleyfield – «Vous avez raison de vous battre pour préserver ce que les travailleurs avant vous se sont battus pour obtenir. Vous avez raison de vouloir bénéficier vous aussi d’une retraite décente, après une dure vie de travail, dans des conditions pénibles, exposés à la chaleur et aux contaminants. Vous avez raison de résister à un employeur qui  refuse de considérer des alternatives!», c’est en ces mots que le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau, s’est adressé aux grévistes de CEZinc réunis en assemblée générale aujourd’hui.

Ces derniers en sont à leur 4e semaine de grève et les discussions étaient toujours au point mort vendredi dernier lors de la dernière séance de conciliation.

De passage dans la région pour soutenir les grévistes, Alain Croteau a invité l’ensemble des sections locales métallos à aider financièrement le groupe en grève. Plusieurs sections locales ont d’ailleurs déjà voté des appuis financiers récurrents.

«Vous menez une grève exemplaire. On sent bien que vous êtes déterminés, que vous êtes organisés et que vous êtes disciplinés. J’invite toutes les sections locales à vous soutenir pour que vous puissiez tenir aussi longtemps que nécessaire. Personne ne vous mettra à genoux!», ajoute Alain Croteau.

La compagnie refuse de considérer d’autres avenues d’économie que le régime de retraite, qui est pourtant en excellente santé financière, avec une capitalisation de 114 %.
 
Vigilance sur la ligne de piquetage

Nuit et jour, des piqueteurs surveillent l’usine, notant les allées et venues des véhicules, les personnes à bord et les inscriptions sur les camions des sous-traitants. «On pense que la compagnie fait travailler des gens qui n’en ont pas le droit, des briseurs de grève. On amasse une preuve pour amener la compagnie devant les tribunaux. Notre grève est sérieuse, on va prendre les moyens de la faire respecter», explique la présidente de la section locale 6486, Manon Castonguay.

Alain Croteau a assuré la section locale de l’entière collaboration de l’organisation. «On va mettre les ressources juridiques nécessaires à la disposition de la section locale pour empêcher la compagnie de recourir à des briseurs de grève. Cette usine-là va recommencer à fonctionner quand ses travailleurs auront un bon contrat», déclare Alain Croteau.

Ce dernier a invité les actionnaires du Fonds de revenu Noranda à commencer à poser des questions aux gestionnaires. «Pourquoi font-ils traîner les choses en longueur?  Pourquoi refusent-ils de considérer d’autres pistes de solution que les coupures dans le régime de retraite?  Pourquoi ne dévoilent-ils pas les termes des contrats d’approvisionnement en concentré et d’achat de la production entre le Fonds de revenu Noranda et Glencore?  Il y a beaucoup de zones d’ombre dans ce dossier», conclut le directeur Alain Croteau.

###

Pour plus d'informations :

Clairandrée Cauchy 514 774-4001 ccauchy@metallos.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7