·  

Les Métallos et Los Mineros réclament que justice soit faite à l'égard de manifestants assassinés au Mexique

TORONTO - Le Syndicat des Métallos au Canada et aux États-Unis se joint au syndicat national des travailleurs des mines, du métal, de l'acier et des travailleurs connexes du Mexique («Los Mineros») pour demander que justice soit faite pour les familles de deux personnes qui ont perdu la vie le 18 novembre dans le cadre d'une manifestation contre les activités de la mine Media Luna à Guerrero, au Mexique, détenue par l'entreprise canadienne Torex Gold Resources.

Dans une lettre envoyée à Chrystia Freeland, ministre canadienne des Affaires étrangères et négociatrice en chef de l'ALENA, le président international du Syndicat des Métallos, Leo W. Gerard, et le directeur national pour le Canada, Ken Neumann, ont demandé au gouvernement canadien d'organiser une rencontre avec les autorités mexicaines, l'employeur et Los Mineros afin de trouver une solution qui permettrait de résoudre le conflit et d'éviter ainsi que d'autres gestes violents soient posés.

Les travailleurs miniers, qui sont en grève depuis le 3 novembre, manifestent contre les conditions de travail et revendiquent le droit de se joindre à Los Mineros. Ils sont soutenus par la population locale. Les membres du syndicat de protection appuyé par l'entreprise, le CTM, sont accusés d'être responsables des attaques.

Selon les dirigeants du Syndicat des Métallos, le conflit à la mine Media Luna met en évidence la nécessité de mettre en place des protections exécutoires liées aux droits des travailleurs avant le lancement d'un nouvel ALENA. Selon eux, si de telles mesures ne sont pas mises en place, «il est peu probable que la liberté d'association s'améliore et que l'écart salarial ayant entraîné le déplacement d'emplois canadiens se comble».

De plus, ils indiquent que le conflit «souligne la nécessité de nommer un protecteur des travailleurs pour les industries extractives afin d'assurer la transparence et l'imputabilité des activités outre-mer» des entreprises minières canadiennes.

Le Syndicat des Métallos enverra une délégation à Guerrero afin d'enquêter sur les attaques contre les mineurs en grève et leurs collectivités. Le Syndicat des Métallos et Los Mineros ont établi une alliance stratégique en 2005 et, depuis, ils ont collaboré étroitement à l'organisation, à la négociation et aux questions liées aux droits de la personne à l'échelle transnationale.

###

Pour plus d'informations :

Ken Neumann, directeur national pour le Canada du Syndicat des Métallos, 416 544-5951
Bob Gallagher, Communications, Syndicat des Métallos, 416 544-5966 ou 416 434-2221, bgallagher@usw.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7