·  

S’impliquer, c’pas compliqué !

Sherbrooke –  La 53e assemblée annuelle du Syndicat des Métallos prend fin ce matin à Sherbrooke. Elle réunit plus de 400 travailleurs de partout au Québec sur le thème « S’impliquer, c’pas compliqué ». Un point de presse avec le directeur québécois Alain Croteau se tiendra après l’assemblée vers 12h30.

Ce matin, un débat sur les enjeux syndicaux aura lieu à l’hôtel Delta Sherbrooke vers 9h avec des représentants de trois des quatre partis politiques à l’assemblée nationale du Québec. Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, doit y prendre part, ainsi que le député de Gouin de Québec Solidaire Gabriel Nadeau-Dubois et le député de Chambly de la Coalition Avenir Québec, Jean-François Roberge. Aucun élu du Parti libéral n’a accepté l’invitation à débattre des enjeux syndicaux.

Les délégués auraient probablement apprécié questionner un élu du Parti libéral sur l’enjeu des clauses orphelins dans les régimes de retraite et d’assurance. Le rapport du député libéral Jean-François Fortin, évoque la possibilité de légiférer seulement si les autres provinces font de même. « C’est une très mauvaise blague. Le Québec n’a pas attendu les autres provinces pour faire adopter la loi sur l’équité salariale ou encore celle sur les briseurs de grève. Depuis quand est-ce qu’on se cache derrière les autres provinces pour ne pas intervenir en matière de discrimination », tonne le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau.

Au cours de l’assemblée, les délégués ont échangé sur les meilleures façons d’impliquer les jeunes dans les structures syndicales et de diversifier les modes d’engagement. «On parle de relève syndicale cette semaine. On se bat pour les jeunes et avec les jeunes. Mais on aurait besoin que le gouvernement fasse son bout en interdisant une fois pour toute discrimination envers les nouveaux travailleurs. Encore aujourd’hui, on se retrouve devant la possibilité d’un conflit impliquant 1030 syndiqués, à l’aluminerie de Bécancour, parce que le gouvernement tarde à envoyer un message clair aux multinationales : au Québec on refuse la discrimination envers les jeunes travailleurs », fait valoir Alain Croteau.

Le plus grand syndicat du secteur privé au Québec s’est également intéressé aux enjeux de la renégociation de l’ALÉNA. Alors que plusieurs emplois au Québec dans le secteur manufacturier et des ressources naturelles sont intimement liés au commerce avec les États-Unis, les délégués ont souhaité que les travailleurs du Mexique, des États-Unis et du Canada travaillent de concert pour un ALÉNA plus favorable aux travailleurs.
Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le syndicat le plus important du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

###

Pour plus d'informations :

Clairandrée Cauchy, 514 774-4001 ccauchy@metallos.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7