La défense de l’acier et de l’aluminium se poursuit

À la mi-août, le gouvernement canadien a annoncé des consultations sur la probable imposition de «mesures » à l’égard d’un grand nombre de produits d’acier expédiés au Canada : une étape mineure, mais souhaitée, dans la lutte visant à protéger l’industrie de l’acier, les collectivités et les emplois au Canada.

Pendant des années, les Métallos des deux côtés de la frontière américaine ont dénoncé et combattu le dumping déloyal et préjudiciable d’acier et d’aluminium de pays comme la Chine, la Corée du Sud et la Turquie. Nous avons soutenu que cette pratique inéquitable massive élimine des emplois et nuit aux collectivités des marchés intégrés au Canada et aux États-Unis.

Cependant, lorsque Donald Trump a annoncé des tarifs visant le dumping, il s’en est également pris au Canada. Le 1er juin, les tarifs sont entrés en vigueur et le Canada a imposé des contre-tarifs de valeur égale sur une gamme de produits américains.

Au-delà des préjudices découlant directement des tarifs américains, les Métallos ont sonné l’alarme au sujet du dumping accru de pays qui profitent des tarifs et tentent d’utiliser le Canada pour accéder clandestinement aux États-Unis. Depuis le début, le Syndicat des Métallos a demandé au gouvernement canadien de prendre des mesures fermes et immédiates afin de protéger nos frontières, tout en dénonçant le fait que le Canada soit visé par les tarifs américains.

Ces tarifs et contre-tarifs insensés sur l’acier, l’aluminium et de nombreux autres produits qui traversent la frontière canado-américaine dans les deux sens entraînent des répercussions concrètes.

Par exemple, les fabricants de l’État de New York et d’ailleurs aux États-Unis dépendent grandement de l’aluminium brut que produisent les Métallos au Québec à certaines des fonderies parmi les plus efficaces et respectueuses de l’environnement au monde.

Des entreprises en font le commerce équitable entre les États-Unis et le Canada. La main-d’œuvre perçoit un salaire de classe moyenne et travaille dans de bonnes conditions et des lieux sécuritaires.

Une grande partie de l’aluminium québécois est expédiée vers des usines américaines aux fins de traitement, et certains de ces produits américains sont réexpédiés à des installations canadiennes pour la fabrication de pièces automobiles.

Dans bien des cas, ces pièces sont ensuite expédiées à des constructeurs d’automobiles américains qui fabriquent de nouveaux véhicules et camions, dont bon nombre sont exportés vers le Canada, où des consommateurs les achètent.

Ce sont ces bons emplois et ces collectivités dynamiques que nous nous efforçons maintenant de protéger.

Cette guerre commerciale absurde fait grimper les coûts de production des entreprises de part et d’autre de la frontière, menaçant leur viabilité et les emplois.

Elle ne règle pas non plus le véritable problème ni ne s’attaque aux «mauvais joueurs», les pays qui enfreignent les règles et déversent leurs produits sur nos marchés.

Ces pays n’autorisent pas les travailleurs à adhérer à de vrais syndicats ou à négocier des conventions collectives convenables. Ils les exploitent, les forcent à travailler dans de terribles conditions, pour des salaires dérisoires. Il existe peu de normes de sécurité et de protections environnementales, voire aucune.

Ces mauvais joueurs subventionnent massivement leurs industries, puis déversent leurs produits bon marché, notamment l’acier, l’aluminium, le papier, les pneus et d’autres produits, directement ou indirectement, sur nos marchés.

Voilà pourquoi les Métallos appuient les tarifs et les autres sanctions contre ces mauvais joueurs, et pourquoi ils continueront d’exiger un commerce équitable et de s’opposer à la guerre de Trump contre nos emplois.


Cet article apparaît dans l'édition de septembre 2018 de la mise à jour message du directeur national.

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Dominique Fontaine
commsupport@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7