·  

Le budget libéral n’accorde pas vraiment la «priorité aux gens»

OTTAWA – Le budget fédéral 2018 n’est pas conçu pour aider les travailleurs ou retraités canadiens, même si le gouvernement libéral affirme que le budget «accorde la priorité aux gens».

«Le ministre des Finances dit qu’il cherchera à obtenir les “commentaires” des pensionnés canadiens et qu’il adoptera une approche “fondée sur des données probantes” en matière de sécurité de la retraite. De quelles autres données probantes pourrait-il avoir besoin que les milliers de retraités d’entreprises comme Stelco et Sears, dont le salaire différé a été volé par les créanciers par l’entremise de lois archaïques qui protègent les entreprises confrontées à une restructuration ou à la faillite?», a déclaré Ken Neumann, directeur national pour le Canada du Syndicat des Métallos.

«Les dispositions des libéraux liées aux congés parentaux sont éclipsées par de faibles prestations de remplacement de revenus de l’assurance-emploi», a ajouté M. Neumann. «Les congés doivent comprendre des prestations qui soutiennent les congés professionnels au moyen d’un vrai salaire. Pour faire progresser la participation des femmes au marché du travail, il faut mettre sur pied un programme de garderie universel et abordable plutôt que de simplement ajouter des places en garderie.»

M. Neumann a affirmé que les membres du Syndicat des Métallos dans le secteur forestier accueillent favorablement la mesure modeste consistant en un fonds de 191 millions de dollars sur cinq ans en vue de soutenir les litiges commerciaux liés au bois d’œuvre (en vertu de l’Organisation mondiale du commerce et du mécanisme de règlement des différends de l’ALENA). Toutefois, le budget constitue une tentative marquée de prudence excessive pour apaiser les intérêts commerciaux qui favorisent des dépenses moins élevées et la réduction du déficit, tout en freinant les dépenses de relance qui créeraient des emplois et susciteraient la confiance en période d’incertitude, a-t-il mentionné.

Le budget n’est pas assorti d’un plan complet et significatif en vue de protéger les travailleurs et de créer de bons emplois dotés de salaires plus élevés, a souligné M. Neumann.

«Il s’agit d’un budget timide, comme si le gouvernement libéral craignait de mettre de l’avant un plan économique dont tireront profit les travailleurs et travailleuses, dont un nombre croissant occupent jusqu’à trois emplois simplement pour pouvoir joindre les deux bouts. Il s’agit d’un exercice de style sans substance, plus rhétorique qu’ancré dans la réalité», a-t-il affirmé.

«Aucun élément n’est suffisamment audacieux ou progressiste dans les plans du gouvernement pour 2018-2019; il n’y a notamment aucun changement réel visant à mettre un terme à l’évitement fiscal des sociétés», a souligné M. Neumann. «Les libéraux se retiennent-ils en prévision d’une année électorale, alors qu’ils pourront acheter des appuis pour quatre autres années?»

Le Syndicat des Métallos aurait accueilli favorablement un engagement à rebâtir des secteurs d’activité essentiels comme ceux de l’acier et de l’aluminium, qui sont menacés par des tarifs douaniers injustes de la part des États-Unis, malgré la réalité voulant qu’ils fassent partie d’un marché intégré pour ces produits.

###

Pour plus d'informations :

Ken Neumann, directeur national, Syndicat des Métallos, 416 544-5951
Bob Gallagher, Communications, Syndicat des Métallos, 416 544-5966, 416 434-2221, bgallagher@usw.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7