Fête du Travail 2020 : La pandémie nous rappelle l’importance de notre mouvement


Le jour de la fête du Travail, j’ai réfléchi à ce que signifie la solidarité et aux raisons qui en font le fondement de notre mouvement. La pandémie nous a vraiment rappelé l’importance de la solidarité pour le mouvement syndical et les mouvements progressistes de manière plus générale.

À l’occasion de la fête du Travail cette année, et chaque jour par la suite, nous devons soutenir ceux et celles qui ont perdu leur emploi pendant la pandémie. En tant que syndicalistes, nous devons épauler les travailleuses et travailleurs de première ligne qui ont travaillé sans relâche durant la pandémie, entre autres, pour s'assurer que les malades et les personnes mourantes reçoivent les soins nécessaires, que nous puissions acheter de la nourriture, que des mesures de sécurité soient mises en place et que les parents puissent travailler et leurs enfants aller à la garderie.

Durant la fête du Travail cette année, nous devons lutter contre l’injustice raciale et reconnaître le fait qu’elle existe dans nos propres vies et organisations. La solidarité consiste à s’opposer au racisme et aux façons dont il est perpétué, jour après jour. Le racisme sévit depuis des siècles et notre détermination et notre solidarité doivent être encore plus intenses.

Nous devons poursuivre nos luttes avec une énergie renouvelée, et avec la conviction qu’il est possible de faire mieux et que NOUS POUVONS Y ARRIVER. La COVID-19 a réellement mis en lumière les nombreuses façons dont les gouvernements partout dans le monde nous laissent tomber, donnant tous les droits aux entreprises. Nombre de gouvernements font de beaux discours, mais quel succès peuvent-ils démontrer? Pourquoi manquent-ils constamment à leur obligation de protéger les emplois locaux? Pourquoi n’ont-ils pas éliminé l’écart salarial entre les hommes et les femmes? Pourquoi ne défendent-ils pas nos industries contre le commerce et les tarifs déloyaux? Pourquoi, après des décennies de promesses à cet égard, n’ont-ils pas encore établi un programme universel de garde d’enfants?

La solidarité consiste à relever les défis auxquels nous faisons face, en gardant toujours à l’esprit que nous agissons ensemble. À l’occasion de la fête du Travail, mes espoirs sont tout aussi grands que mon engagement.

Le directeur national,
Ken Neumann

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Nicole Desnoyers
ndesnoyers@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7