Le mois de mai marque un moment important dans l’évolution des droits génésiques des femmes


Déclaration du Syndicat des Métallos

Il y a cinquante ans ce mois-ci, les Canadiennes ont convergé vers Ottawa à l’occasion de la fête des Mères afin de réclamer ce que nous tenons aujourd’hui pour acquis : le droit de chaque femme de décider si elle veut devenir mère et à quel moment.

La Caravane pour l’avortement se voulait une manifestation contre des changements apportés au Code criminel limitant l’accès légal à l’avortement. Les protestataires ont forcé le premier ministre d’alors, Pierre Elliott Trudeau, à les rencontrer en s’enchaînant à leurs fauteuils dans les tribunes publiques de la Chambre des communes, fermant ainsi le Parlement. À une époque où des milliers de Canadiennes mouraient des suites d’avortements clandestins, la Caravane pour l’avortement a rassemblé des femmes de partout au pays. La manifestation et la mobilisation qui s’ensuivit ont contribué à faire invalider les lois sur l’avortement en 1988.

«La Caravane pour l’avortement a soulevé un vaste mouvement permanent pour la justice et l’égalité qui a eu une énorme influence sur tellement de personnes au pays, a expliqué Carolyn Egan, présidente de la section locale 8300 des Métallos et militante de longue date en faveur des droits des femmes. La lutte visant l’accès à l’avortement et la justice reproductive pour toutes se poursuit encore aujourd’hui.»

«Notre syndicat continue de défendre des enjeux et de travailler en vue d’obtenir la pleine égalité pour les femmes, non seulement en milieu de travail, mais dans l’ensemble de la société, a ajouté Veronica Tanner, présidente du Comité national de la condition féminine du Syndicat des Métallos. Le droit de prendre des décisions au sujet de notre propre corps constitue un élément important de la pleine égalité.»

«Il s’agit d’un moment important de l’histoire des droits génésiques au Canada, a fait observer Ken Neumann, directeur national des Métallos. Notre syndicat réclamera toujours la pleine égalité pour les femmes, notamment le droit de choisir si elles veulent des enfants et à quel moment.»

«Au cœur même de la pandémie de la COVID-19, on peut facilement constater le rôle prépondérant des femmes dans la lutte mondiale, que ce soit à titre d’infirmières et travailleuses de première ligne en soins de santé, de caissières, de médecins-hygiénistes en chef ou de premières ministres, a poursuivi le directeur national. Les femmes sont des décisionnaires dans nos foyers, nos lieux de travail et nos parlements, ce qui, évidemment, comprend d’avoir le contrôle de leur propre corps.»

Page Facebook sur le 50e anniversaire de la Caravane pour l’avortement de 1970

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Nicole Desnoyers
ndesnoyers@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7