Le Syndicat des Métallos condamne le racisme anti-Noirs et la violence raciste


Le Syndicat des Métallos au Canada condamne le racisme anti-Noirs sous toutes ses formes et la violence raciste qui est survenue de part et d'autre de la frontière. Notre syndicat est solidaire des communautés noires du monde entier.

Les membres noirs, leurs familles et leurs communautés souffrent. Au Canada, le racisme et la violence systémiques continuent de façonner la vie des Noirs, des Autochtones et des personnes de couleur – peu importe leur âge.

Nous sommes indignés et bouleversés à la suite du meurtre insensé de George Floyd par la police à Minneapolis (Minnesota). La brutalité policière qui se poursuit contre les manifestants aux États-Unis doit cesser.

Ici, le Canada, est en colère et révolté face aux décès tragiques récemment de Regis Korchinski-Paquet à Toronto, de D'Andre Campbell à Brampton (Ont.), et de Chantel Moore à Edmundston (N.-B)., lors d'affrontements avec la police.

«Ne vous y méprenez pas, le racisme anti-Noirs et anti-Autochtones est systémique au Canada – il remonte à des centaines d'années et continue d'influer sur toutes les sphères de la société, qu'il s'agisse des soins de santé que l'on reçoit à la naissance, de la scolarisation, de l'accès à l'emploi et du maintien de l'ordre. Le racisme est très réel et nous devons travailler ensemble de toute urgence à y mettre fin», a déclaré Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos.

«Il y va de notre responsabilité, en tant que syndicalistes, de nous attaquer au racisme contre les Noirs et les Autochtones et de reconnaître franchement que les communautés noires, autochtones et de couleur ont été gravement ébranlées par des centaines d'années de politiques racistes qui se poursuivent encore aujourd'hui», a déclaré Marty Warren, directeur du district 6 (Ontario et Canada atlantique).

Le racisme mine la société, empêche les jeunes de réaliser leur potentiel et crée un traumatisme durable chez les personnes qui en sont victimes et craignent la violence raciale.

Les Noirs, les Autochtones et les communautés de couleur souffrent de manière disproportionnée aux mains de la police en raison de pratiques abusives, du fichage, des interventions dans les écoles, du recours excessif à l'incarcération et de l'utilisation d'une force exagérée et mortelle lors des interactions.

«Notre syndicat s'est engagé à travailler en partenariat avec les Noirs, les Autochtones et les personnes de couleur, notamment en vue d'une meilleure représentation au sein de notre propre syndicat, dans nos lieux de travail et dans l'ensemble de la société», a déclaré Dominic Lemieux, directeur du district 5 (Québec).

Cette mobilisation se déroulant avec la pandémie de COVID-19 en toile de fond, il est plus compliqué de se rassembler en vue de lutter collectivement pour la justice, mais nous sommes engagés dans ce combat à long terme avec les Noirs, les Autochtones et les communautés de couleur.

«Notre syndicat repose sur les valeurs de solidarité et d'équité, c'est-à-dire qu'il prône l'égalité et qu'il rejette la haine. Nous nous engageons à lutter contre le racisme et la violence anti-Noirs et anti-Autochtones et contre toute autre forme de racisme», a déclaré Stephen Hunt, directeur du district 3 (Ouest du Canada).

À titre de syndicat qui représente des membres de la population ouvrière des deux côtés de la frontière, nous nous joignons à la voix et aux actions collectives – dans nos lieux de travail et dans nos milieux de vie.

En tant que syndicat et comme syndiqués individuellement, nous pouvons jouer un rôle en vue d'éradiquer le racisme.

Lisez la déclaration de Fred Redmond et de Tom Conway, respectivement vice-président international et président international du Syndicat des Métallos. (en anglais)

 
À faire pour mettre fin au racisme :

  • Créez un comité des droits de la personne à votre section locale ou unité en ayant recours au mandat à l'article VII, section 12, des Statuts du Syndicat des Métallos.
  • Encouragez votre employeur à s'engager à embaucher plus de Noirs, d'Autochtones et de personnes de couleur.
  • Travaillez avec des organisations comme la coalition des syndicalistes noirs (CBTU) et appuyez-les. http://cbtu.ca (en anglais)
  • Luttez vous-même contre les commentaires et les blagues racistes dans vos milieux et vos lieux de travail, et dénoncez-les.
  • Soyez une alliée/un allié des Noirs, des Autochtones et de vos collègues de couleur au travail.
  • En tant que section locale, communiquez avec la coordonnatrice/le coordonnateur de l'éducation de votre district ou le Service de l'éducation et de l'égalité du syndicat pour savoir comment présenter des ateliers en ligne contre le racisme.

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Nicole Desnoyers
ndesnoyers@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7