Déclaration de Ken Neumann à l’occasion du Mois du patrimoine asiatique 2021

Chères consœurs,
Chers confrères, 

En mai chaque année, les Métallos se joignent à la collectivité en vue de célébrer le Mois du patrimoine asiatique. 

Au Canada, les personnes originaires d’Asie proviennent des pays suivants : 

  • Asie orientale : Chine, Hong Kong, Japon, Mongolie, Corée du Nord, Corée du Sud et Taïwan.
  • Asie méridionale : Bangladesh, Bhoutan, Inde, îles Maldives, Népal, Pakistan et Sri Lanka.
  • Asie centrale : Afghanistan, Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Turkménistan et Ouzbékistan.
  • Asie du Sud-Est : Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam. 

Tout en reconnaissant les contributions des Canadiennes et Canadiens asiatiques, nous sommes conscients qu’il y a beaucoup à faire relativement à la lutte pour le respect des droits de la personne et l’égalité de tous. De plus, la discrimination et les crimes haineux récents contre les collectivités asiatiques pendant la pandémie de COVID-19 nous montrent clairement jusqu’où il faut aller. 

Le 16 mars de cette année, à Atlanta, en Géorgie, un malfaiteur armé est entré dans un spa et a tué huit personnes, dont six femmes d’origine asiatique. Cet incident a suscité énormément d’indignation partout sur la planète face à la discrimination et aux crimes haineux contre les personnes natives de l’Asie. Bien que le meurtre ne soit pas survenu au Canada, il n’en reste pas moins que les Canadiennes et les Canadiens asiatiques ont reconnu que le sentiment et les actions anti-asiatiques présentent des aspects communs, peu importe le pays d’où ils proviennent. 

Peu après les meurtres à Atlanta, des rassemblements et des manifestations ont eu lieu dans des villes et des localités canadiennes. Des organisations comme le Chinese Canadian National Council for Social Justice (conseil chinois national canadien pour la justice sociale ou CCNC-SJ) a souligné que les actions anti-asiatiques actuelles sont issues d’une évolution historique. Trouvant son origine dans la taxe d’entrée des immigrants chinois et la Loi d’exclusion des Chinois au début de l’histoire du Canada et se poursuivant par des actions anti-asiatiques durant l’épidémie du SRAS et maintenant pendant la pandémie, la discrimination contre la population asiatique est devenue courante dans la société canadienne. 

Nous sommes actuellement dans la deuxième année de la pandémie de COVID-19 et, selon le Service de police de Vancouver, le pourcentage de crimes haineux contre les collectivités asiatiques a augmenté de 717% entre 2019 et 2020. Un rapport conjoint publié en 2020 par le CCNC-SJ et Project 1907 révèle que depuis le début de la pandémie, le nombre d’incidents racistes contre les personnes d’origine asiatique par habitant est plus élevé qu’aux États-Unis. Pour les Canadiennes et Canadiens, ce fait est choquant. 

Les sites COVIDRacism.ca et elimin8hate.org ont effectué un sondage qui répartit les actions anti-asiatiques en diverses catégories. Voici ce que montrent les résultats : 

  • 44 pour cent des cas signalés sont survenus en Colombie-Britannique et 40 pour cent en Ontario.
  • 60 pour cent des victimes étaient des femmes.
  • 11 pour cent des cas impliquaient des agressions physiques violentes ou des comportements non désirés.
  • Dans 10 pour cent des cas, les agresseurs ont toussé et craché sur les victimes. 

Les Métallos ont toujours défendu la justice pour les groupes revendiquant l’égalité. Pendant le Mois du patrimoine asiatique, nous célébrons la diversité qu’apporte la population asiatique au Canada, mais nous demandons aussi qu’elle soit protégée contre la violence physique flagrante qui a cours de nos jours. 

Je demande à tous les Métallos : 

  • d’intervenir lorsqu’ils sont témoins d’actes de discrimination et en tant qu’alliés.
  • d’inclure les commerces appartenant à des Canadiens asiatiques à leur liste de magasinage en ligne.
  • de recourir à leur convention collective pour faire valoir la diversité et prévenir la discrimination et le racisme dans le lieu de travail.
  • de collaborer avec leurs comités des droits de la personne à sensibiliser les membres.
  • de faire pression sur les gouvernements fédéral et provinciaux afin qu’ils assurent une plus grande égalité à tous les groupes qui la revendiquent. 

En toute solidarité, 

Le directeur national canadien,
Ken Neumann

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directrice du département des communications :
Shannon Devine
sdevine@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7