Les Métallos se joignent à la campagne visant à responsabiliser le plus important gestionnaire d’actifs au monde en matière de droits des travailleurs


Lors d’une réunion en novembre dernier avec BlackRock, le plus important gestionnaire d’actifs au monde, Roch Drapeau, membre du Comité des avantages sociaux des Métallos (CASOM), a réclamé l’amélioration des pratiques de travail des gestionnaires d’actifs.

«Les clients propriétaires d’actifs souhaitent ardemment tenir leurs gestionnaires responsables et demandent à ce que le capital des travailleurs cesse de miner les droits des travailleurs à l’échelle de la planète», a indiqué Roch Drapeau, qui a assisté à la réunion avec BlackRock et 29 administrateurs de régimes de retraite et représentants syndicaux venus de partout dans le monde.

BlackRock gère plus de 9 B$ US en actifs – plus de cinq fois la taille du Produit intérieur brut (PIB) annuel du Canada. Les administrateurs ont demandé à BlackRock de faire davantage pression sur les entreprises qui affaiblissent les droits fondamentaux au travail et qui font partie de son portefeuille.  

Le Comité sur le capital des travailleurs des syndicats mondiaux a convoqué une réunion du réseau syndical international qui promeut des pratiques de travail responsables dans l’ensemble de la chaîne d’investissement. Le Comité sur le capital des travailleurs, qui comprend des caisses de retraite et autres instruments de placement soutenus par les syndicats, constitue un puissant moyen d’influencer les pratiques des gestionnaires d’actifs de façon à ce qu’elles cadrent avec les responsabilités fiduciaires.

En 2020, les actifs des caisses de retraite à l’échelle mondiale se sont élevés à plus de 35 B$ US. Ces caisses constituent une importante base de clients pour les gestionnaires d’actifs comme BlackRock.

Pendant la réunion de novembre, les administrateurs ont exhorté BlackRock à :

  1. Intensifier ses engagements à encourager les entreprises (notamment Amazon, les résidences pour personnes âgées Chartwell, POSCO) dont les antécédents antisyndicalistes sont reconnus à adopter de meilleures pratiques de travail.
  2. S’engager à ouvrir le dialogue avec les entreprises que le Point de contact national de l’OCDE a reconnu comme ayant manqué à leurs responsabilités en matière de droits des travailleurs aux termes des Principes directeurs à l’intention des entreprises multinationales (p. ex., fabricant de ciment Holcim en Suisse).
  3. Exiger des entreprises qui composent son portefeuille de respecter les principes et droits fondamentaux au travail de l’Organisation mondiale du travail (OMT).

BlackRock a convenu de soulever des questions précises relatives au travail dans ses discussions avec une série d’entreprises, de se réunir tous les ans avec le groupe d’administrateurs et d’incorporer les informations que les syndicats lui fournissent dans son dialogue avec les entreprises.  

Les efforts continus auprès de BlackRock font partie de l’Initiative de responsabilisation des gestionnaires d’actifs du Comité sur le capital des travailleurs lancée en 2019.

Des discussions ont lieu simultanément avec des gestionnaires comme State Street, UBS et Macquarie. L’initiative incite les propriétaires d’actifs du monde entier à tenir leurs gestionnaires d’actifs responsables et à susciter des changements positifs pour les travailleurs dont les droits fondamentaux sont violés par les entreprises multinationales. Renseignements supplémentaires à workerscapital.org.

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directrice du département des communications :
Shannon Devine
sdevine@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Nicole Desnoyers
ndesnoyers@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7