·  Communiqué   ·  

Au lendemain des protestations de la fête du Travail contre Trudeau, les Métallos lancent des messages électoraux

Les Métallos publient des messages dans des circonscriptions clés, reprochant aux libéraux d’avoir brisé leurs promesses et échoué à rendre la vie plus abordable.

TORONTO – Cette semaine, le Syndicat des Métallos commence à publier des messages rappelant aux Canadiennes et Canadiens que le gouvernement libéral a brisé ses promesses et échoué à rendre la vie abordable. Ces messages font suite aux protestations dirigées contre Justin Trudeau par les Métallos et d’autres pendant les activités de la fête du Travail à Hamilton.

Les Métallos sont déçus du bilan du gouvernement libéral et croient qu’il est possible de faire mieux. Les Métallos en ont assez des promesses brisées des libéraux, qu’il s’agisse de protéger la sécurité de la retraite pendant les faillites, d’indexer les prestations de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti, de rejeter les mauvais accords commerciaux, d’alléger les cotisations à l’assurance-emploi pour les jeunes ou de procéder à la réforme électorale.

«La vie est de plus en plus dure. Les travailleurs et travailleurs au pays arrivent de moins en moins à boucler leur budget. L’alternance constante entre les libéraux et les conservateurs ne fait qu’aggraver la situation», a expliqué Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos.

«Jagmeet Singh et le NPD comprennent ce que c’est que de ne pas pouvoir joindre les deux bouts. Seul le NPD nous appuie. Il est l’unique parti qui défendra toujours les intérêts de la population ouvrière plutôt que ceux des puissantes entreprises et des riches élites.

«Trudeau s’est montré sous son vrai jour quand il s’est rangé du côté de SNC-Lavalin, une puissante entreprise liée aux libéraux, congédiant la première procureure générale autochtone Jody Wilson-Raybould parce qu’elle a fait son travail, puis l’expulsant de son caucus.»

Les messages du Syndicat des Métallos soulignent que Justin Trudeau a brisé ses «promesses progressistes» de «voies ensoleillées», et que les libéraux ont échoué à rendre la vie plus abordable pour la population ouvrière canadienne.

Les messages télévisés présentent un couple qui reçoit une boîte de promesses de «voies ensoleillées» garni d’un ruban rouge. Cependant, quand il l’ouvre, la boîte de promesses est vide. Le couple jure de ne plus se laisser berner.

Les messages radio indiquent que Justin ne nous a pas facilité la vie parce qu’«il ne nous choisit pas. Il se rallie aux entreprises pharmaceutiques, alors que nous payons plus cher les médicaments dont nous avons besoin. Il se lie d'amitié avec les grandes compagnies de téléphone et d’Internet, alors qu’elles nous imposent des prix exorbitants pour leurs services. Il enfreint les règles quand il s’agit de grandes entreprises comme SNC-Lavalin et réduit leurs impôts, alors qu’il sabre nos soins de santé. Pourquoi choisirions-nous Justin Trudeau, puisqu’il ne nous choisit pas? Un seul parti fait passer les travailleurs d’abord : Jagmeet Singh et le NPD».

Le Syndicat des Métallos représente 225 000 Canadiennes et Canadiens dans tous les secteurs de l’économie.

Visionnez les messages des Métallos (en anglais seulement)

###

Pour plus d'informations :

Ken Neumann, directeur national, Syndicat des Métallos, 416 544-5951
Bob Gallagher, Communications, Syndicat des Métallos, 416 544-5966, 416 434-2221; bgallagher@usw.ca.

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Dominique Fontaine
commsupport@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7