·  

Déficit de 41 millions d’Alcoa au 3e trimestre

BÉCANCOUR – Le Syndicat des Métallos écrit aux membres du conseil d’administration d’Alcoa à propos du lockout qui affecte 1030 travailleurs, travailleuses et leur famille à l’Aluminerie de Bécancour.

Après avoir envoyé au cours des dernières semaines des centaines de courriels aux principaux actionnaires d’Alcoa, les sympathisants des lockoutés d’ABI envoient à partir de ce matin le message suivant aux administrateurs d’Alcoa. Rappelons qu’Alcoa a dévoilé mercredi dernier des résultats déficitaires de 41 millions. «Un tel déficit n’aurait pas été enregistré si l’Aluminerie de Bécancour fonctionnait à pleine capacité. Le lockout est une mauvaise décision d’affaire, dans laquelle s’enlise la direction d’Alcoa en le laissant perdurer. Les membres du conseil d’administration et les actionnaires doivent intervenir», fait valoir le président de la section locale 9700, Clément Masse.

Voici donc le message envoyé aux administrateurs :

Bonjour,

Je vous écris pour manifester mon appui envers les 1030 lockoutés d’ABI à la rue depuis le 11 janvier dernier. Voilà maintenant plus de neuf mois que dure le lockout. 

Le lockout est irrationnel dans la mesure où une entente négociée était possible. Il ne restait que deux points en litige : le financement d’un nouveau régime de retraite correspondant aux attentes des actionnaires et le respect de l’ancienneté dans les mouvements de main‑d’œuvre. Le syndicat avait déjà accepté de mettre fin à l’ancien régime pour mettre en place un régime où le risque serait assumé par les travailleurs. Il ne restait que certains aspects du financement à finaliser.

Depuis le début du lockout, l’employeur a renié sa signature. Il a remis en question des clauses qui avaient déjà été paraphées lors des négociations. Cela dénote un manque flagrant de volonté d’arriver à un règlement négocié dans un proche avenir. L’Aluminerie de Bécancour est reconnue comme celle parmi les installations d’Alcoa affichant les coûts de main-d’œuvre les moins élevés en Amérique du Nord.

Le lockout a déjà fait perdre plusieurs dizaines de millions de profits à Alcoa. Certains diront que  c’est  dans l’espoir d’obtenir des concessions plus avantageuses pour la compagnie dans le contrat. Pourtant, il n’existe aucun scénario où ABI pourrait contrebalancer les pertes du lockout.

La direction d’Alcoa fait preuve d’un entêtement malsain à vouloir briser le syndicat. Cela ne fonctionne pas. Bien au contraire, la solidarité n’en est que plus forte. Et l’exaspération monte au Québec devant une multinationale qui profite des rabais d’électricité, ne paie pas ce qu'elle devrait par contrat au gouvernement du Québec et prend en otage les travailleurs et toute l'économie d’une région.

En tant que membre du conseil d’administration, vous avez un mot à dire. Plus ce lockout durera, plus le retour sera difficile et cela risque d’hypothéquer les relations de travail.

Faite vos calculs : le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Exigez que les négociations reprennent sérieusement. Faite la différence en demandant des comptes à la direction d’Alcoa.

Merci de votre attention.
Un sympathisant des membres de la SL 9700 des Métallos 

Les 1030 syndiqués de l’Aluminerie de Bécancour ont été mis en lockout le 11 janvier dernier par Alcoa et Rio Tinto. Les négociations achoppaient sur le financement du régime de retraite et le respect de l’ancienneté dans les mouvements de main-d’œuvre. Soulignons que le conflit a privé à ce jour Hydro-Québec de revenus de près de 175 millions de dollars, en électricité gaspillée et non payée, puisque la compagnie a eu recours à la clause de «force majeure» pour se soustraire à ses obligations.

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Dominique Fontaine
commsupport@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7