·  

Déclaration de Ken Neumann à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale

Le 21 mars 1960, dans une ville appelée Sharpeville, en Afrique du Sud, les forces policières ont tué soixante-neuf personnes alors qu’elles manifestaient pacifiquement contre la répression de l’apartheid. En raison de ces décès, les Nations Unies ont entrepris une initiative de longue durée visant à mettre fin à la discrimination raciale sous toutes ses formes, en plus de proclamer le 21 mars de chaque année Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale. C’est avec enthousiasme que les Métallos soulignent cet anniversaire avec d’autres organisations et alliés œuvrant pour la justice sociale. Tout en célébrant à l’échelle internationale, nous devons aussi comprendre notre rôle dans la lutte contre le racisme au Canada.

À l’approche du 150e anniversaire du Canada l’an prochain, il faut reconnaître que la diversité raciale et ethnique a considérablement changé notre pays. Depuis 2001, la plupart des personnes qui viennent s’y établir ont trois choses en commun : premièrement, leur langue maternelle n’est ni l’anglais ni le français; deuxièmement, les nouveaux arrivants sont en majorité des personnes de couleur; finalement, le christianisme n’est pas la religion prédominante. De plus, Toronto, Vancouver et Montréal sont les villes où les nouveaux Canadiens s’installent ou s’installeront en grande partie. D’ici le 150e anniversaire du Canada, il est possible que la moitié de la population de Vancouver et de Toronto respectivement se compose de personnes de couleur. Bien que cette situation témoigne qu’à titre de pays nous accueillons chaleureusement les nations et cultures non européennes, nous devons également examiner la discrimination et ses répercussions au sein même du Canada.

Dans le domaine de l’éducation, les écoles accusant les taux de décrochage les plus élevés sont celles comprenant le plus d’étudiants racialisés. Dans celui de la santé, les immigrants de pays non européens sont plus susceptibles de déclarer que leur santé se dégrade. Sur le plan de l’emploi et des niveaux de revenu, un grand nombre de femmes de couleur gagnent des salaires sous le seuil de la pauvreté. Du point de vue sécurité et criminalité, les Canadiens de race noire sont plus susceptibles de se faire arrêter et fouiller par la police. Au chapitre du logement, les groupes racialisés sont plus enclins à vivre dans des régions où la pauvreté est grande. Environ un immigrant ou parent réfugié sur dix est incapable de servir des repas sains à ses enfants.

En termes simples, dans plusieurs sphères de la société, l’égalité au Canada ne s’étend pas aux personnes racialisées d’origines et de traditions non européennes.

En tant que syndicat, nous devons mettre fin à l’inégalité. J’exhorte tous les Métallos à :

  • Veiller à ce que le Canada appuie avec enthousiasme la Convention internationale des Nations Unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale.
  • Continuer de faire pression pour que les gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux adoptent des lois garantissant l’équité.
  • Faire preuve de solidarité en appuyant des candidats politiques qui représentent les personnes de couleur au Canada et se conforment aux principes de justice sociale.
  • Négocier des dispositions fermes sur l’égalité dans nos conventions collectives.
  • Maintenir notre forte présence au sein du vaste mouvement ouvrier canadien, notamment dans les conseils régionaux et les associations et fédérations du travail fédérales et provinciales.
  • Élargir notre appui aux associations et partenaires œuvrant pour la justice sociale, telles la coalition des syndicalistes noirs et l’Alliance des travailleuses et travailleurs canadiens d’origine asiatique.

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7