·  

Le Canada doit «Acheter propre» pour réduire les émissions et stimuler l'économie

TORONTO – Selon un nouveau rapport de Blue Green Canada, Acheter propre: Créer des emplois et réduire la pollution par une utilisation judicieuse des fonds publics en construction, les gouvernements canadiens doivent orienter leurs dépenses d'infrastructure vers des options à faibles émissions en carbone pour soutenir les industries et les travailleurs au pays.

Lorsque les gouvernements utilisent leurs budgets d'infrastructures publiques pour donner la priorité à des matériaux de construction durables et sobres en carbones, ils contribuent au mouvement connu sous le nom «Acheter propre» — un élément vital pour notre reprise économique.

«Nos gouvernements doivent soutenir la création et la pérennisation d'emplois de qualité en renforçant les capacités industrielles et manufacturières du Canada de façon à promouvoir la transition vers une économique à faibles émissions de carbone», déclare Ken Neumann, directeur national pour le Canada du Syndicat des Métallos. «Le mouvement Acheter propre s'inscrit parfaitement dans le contexte national car il bénéficie de la longueur d'avance dont jouit le Canada dans ce domaine. Qu'il s'agisse de l'acier, de l'aluminium, du ciment ou du bois, les matériaux de construction en provenance du Canada sont généralement plus sobres en carbone que les matériaux importés.»

Le Canada est déjà un chef de file de la fabrication à faibles émissions en carbone. Les systèmes d'énergie et d'électricité du Canada font partie des plus propres au monde, avec 82 % de notre électricité générant zéro émission. Cette énergie proper, ainsi qu’un secteur manufacturier très productif et le fait que le transport terrestre de matériaux est moins polluant que le transport maritime transocéanique, l'avantage canadien constitue également une grande opportunité pour le pays.

«La transformation des États-Unis vers une économie plus propre représente une opportunité historique pour le Canada», affirme Merran Smith, directrice exécutive de Clean Energy Canada. «Nous disposons d'importantes réserves en eau propre, d'une main-d'œuvre qualifiée, et toutes les ressources naturelles – métaux, acier, produits du bois, aluminium – dont nous avons besoin pour construire l'économie propre envisagée par les États-Unis. Si le Canada veut que ses entreprises innovatrices réussissent au sud, nous devons acheter ce qu'elles produisent ici, chez nous. Avec une frontière commune et les nombreux avantages qu'offrent le Canada, toutes les conditions sont réunies pour réussir.»

Le rapport de Blue Green Canada recommande aux gouvernements de prendre les trois mesures suivantes:

  1. Continuer d’utiliser et d’élargir les achats publics afin de soutenir les politiques Acheter proper, de sorte que les budgets affectés à l’infrastructure publique priorisent les matériaux, les carburants et les processus à faible teneur en carbone.
  2. Élaborer une stratégie de décarbonation industrielle, y compris la fabrication de matériaux de construction, afin de contribuer à déterminer l’avantage carbone des industries et fabricants canadiens, à faire la démonstration de technologies à fort potentiel, à les commercialiser et à les promouvoir en vue de réduire davantage l’empreinte carbone des fabricants canadiens et de faire des produits canadiens ceux qui consomment le moins de carbone au monde.
  3. Établir un «Fonds défi» axé sur une infrastructure propre dans le but d’encourager l’utilisation de matériaux sobres en carbone dans la construction des projets d’infrastructures publiques.

«Les politiques orientant les dépenses publiques directes vers des matériaux et de carburants sobres en carbone soutiendront à leur tour les industries, les travailleurs et les communautés de tout le Canada», fait valoir Jamie Kirkpatrick, directeur de programme chez Blue Green Canada. «Nos gouvernements ont l'obligation d'intégrer des considérations de changement climatique aux dépenses publiques.»

Blue Green Canada est déterminé à soutenir les gouvernements de tout le pays dans le déploiement de ces mesures réalistes conçues pour mettre à profit l'avantage carbone nationale du Canada et d'épauler les travailleurs canadiens.

Le rapport est téléchargeable en anglais et en français sur www.bluegreencanada.ca/buyclean

Blue Green Canada est née d'une alliance entre les syndicats et les organisations environnementales et de société civile du Canada, avec la mission de défendre les travailleuses et les travailleurs et l'environnement par la promotion de solutions environnementales ayant des retombées positives sur l'emploi et l'économie.

###

Pour plus d'informations :

Shannon Devine, Chef de service, Communications, action politique et technologies de l'information, Syndicat des Métallos, 416 544-5946, 416 894-7118, sdevine@usw.ca
Keri McNamara, spécialiste des communications, Clean Energy Canad,  778 951-8060, keri@cleanenergycanada.org
Jamie Kirkpatrick, directeur de programme, Blue Green Canada, 306 371-3406, jkirkpatrick@bluegreencanada.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directrice du département des communications :
Shannon Devine
sdevine@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Nicole Desnoyers
ndesnoyers@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7