·  

Le Syndicat des Métallos reconnaît les améliorations à l’ALENA, mais évoque des préoccupations concernant l’aluminium et l’acier

TORONTO – Le Syndicat des Métallos se félicite des améliorations annoncées aujourd’hui concernant l’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM) révisé, mais exprime ses inquiétudes quant aux répercussions sur les travailleurs de l’acier et de l’aluminium canadiens.

«Nous nous réjouissons que l’ACEUM révisé semble inclure quelques améliorations par rapport à la version précédente de l’accord commercial, notamment en ce qui a trait aux dispositions sur les droits des travailleurs, aux protections environnementales et aux coûts pharmaceutiques», explique Ken Neumann, directeur national pour le Canada du Syndicat des Métallos.

«Aucun groupe ne s’est autant battu que notre syndicat, des deux côtés de la frontière, pour obtenir des améliorations à cet accord commercial. Nous serons particulièrement intéressés de déterminer la portée et l’efficacité des changements annoncés, notamment ceux visant à améliorer les droits des travailleurs et à les faire respecter», déclare M. Neumann.

Même si tous les détails relatifs aux révisions apportées à l’ACEUM n’ont pas encore été communiqués, le Syndicat des Métallos est déçu que le nouvel accord n’inclue pas des exigences liées aux règles d’origine plus strictes pour le secteur de l’automobile en Amérique du Nord en ce qui concerne l’acier et l’aluminium.

Le Syndicat des Métallos préconisait l’adoption d’exigences selon lesquelles 70 % des composants en acier et en aluminium des automobiles devraient être fondus et coulés en Amérique du Nord pour que les avantages de l’ACEUM puissent s’appliquer à un véhicule.

«Il semble que le gouvernement canadien n’ait pas insisté pour qu’une solution soit trouvée quant aux règles d’origine pour le secteur automobile énoncées dans l’ACEUM, une solution qui exigerait que les composants automobiles en aluminium soient fabriqués avec de l’aluminium fondu en Amérique du Nord. C’est extrêmement décevant étant donné que le Canada est de loin le plus important producteur d’aluminium du continent. La Chine, la Russie et d’autres pays pourront ainsi continuer à inonder le marché nord-américain et à menacer les emplois du secteur de l’aluminium au Canada», explique M. Neumann.

«Le Syndicat des Métallos est également inquiet du fait que l’ACEUM permettrait une mise en œuvre, sur sept ans, des protections relatives aux règles d’origine pour l’acier utilisé dans le secteur automobile. Ces délais de mise en œuvre constituent un revers pour les travailleurs de l’acier ainsi que les producteurs canadiens», ajoute-t-il.

«Les leaders du Syndicat des Métallos et nos membres au Canada et aux États-Unis se sont battus pendant des mois pour que des changements soient apportés à l’accord initial précédemment signé par le gouvernement libéral canadien», déclare M. Neumann.

«L’accord amélioré tel qu’annoncé aujourd’hui, bien qu’il ne soit pas parfait, reflète les efforts inlassables de notre syndicat ainsi que la collaboration avec nos principaux alliés du milieu du travail et du U.S. Democratic Working Group pour que des changements clés à l’accord soient apportés», explique-t-il.

«Les conséquences des pratiques commerciales déloyales sur nos membres ont été ravageuses. Cet accord ne réglera pas le problème. Il y a encore beaucoup à faire pour que les pratiques commerciales soient équitables. Néanmoins, cet accord comprend quelques améliorations clés par rapport à celui signé par le gouvernement fédéral en novembre dernier», affirme M. Neumann.

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Nicole Desnoyers
ndesnoyers@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7