·  

Les Métallos demandent au gouvernement du Canada une riposte rapide à la surtaxe de Trump

MONTRÉAL, TORONTO – Le gouvernement du Canada doit frapper rapidement de représailles tarifaires les produits américains en réponse à la surtaxe abusive sur les exportations canadiennes d’aluminium que vient de décréter le président des États-Unis, Donald Trump.

Cette décision de l’administration américaine survient quelques semaines seulement après l’entrée en vigueur de l’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM) au début de juillet. Cela va également à l’encontre d’un accord conclu l’année dernière entre les gouvernements canadien et américain concernant les tarifs douaniers.

«Trump enfreint l’entente bilatérale survenue en mai 2019 entre nos deux pays qui supprimait la section 232 portant sur les droits de douane ayant pour motifs non fondés la “sécurité nationale”», fait valoir le directeur canadien des Métallos, Ken Neumann. «La réapparition de cette surtaxe bidon sur l’aluminium canadien menace maintenant des milliers d’emplois au Canada.»

«Le gouvernement canadien doit répondre par des mesures tarifaires sur une vaste gamme de produits américains au vu du mépris de l’administration Trump de l’entente de 2019 et en l’absence de toute justification pour imposer une surtaxe de “sécurité nationale” sur l’aluminium canadien», poursuit Ken Neumann. «Il est maintenant temps pour le Canada de défendre les travailleurs canadiens de l’aluminium.»

L’entente de 2019, qui a mis fin à la surtaxe précédente, a été conclue à la suite d’un vigoureux lobbying mené par les Métallos au Canada et aux États-Unis.

«Pendant plus d’un an, notre syndicat s’est battu des deux côtés de la frontière pour s’opposer à cette surtaxe. Il est inadmissible d’être contraint à livrer à nouveau la même bataille», fait valoir Dominic Lemieux, le directeur québécois des Métallos au Québec, où se trouve la grande majorité des usines d’aluminium au Canada.

«Le Canada et les États-Unis tirent chacun des avantages considérables d’un marché intégré de l’aluminium», ajoute Dominic Lemieux. «Les producteurs d’aluminium canadiens souscrivent à   des pratiques commerciales loyales et ne posent aucune menace à la sécurité nationale des États‑Unis».

«Nos deux pays entretiennent de longue date de solides et fructueuses relations commerciales», déclare le président international des Métallos (USW), Thomas M. Conway. «Nous savons que le Canada n’est pas le problème auquel sont confrontés les États-Unis.»

«Dès le début des discussions sur l’article 232 sur l’acier et l’aluminium, nous nous sommes opposés à une surtaxe sur les produits canadiens d’aluminium », conclut Thomas Conway. « Nous continuons de militer pour des solutions négociées entre nos deux pays qui empêcheraient de telles surtaxes et s’appuieraient sur nos formidables rapports commerciaux.»

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

###

Pour plus d'informations :

Ken Neumann, directeur national, Syndicat des Métallos, 416 544-5951
Clairandrée Cauchy, Communications (Montréal), Syndicat des Métallos, 514-774-4001, ccauchy@metallos.ca
Bob Gallagher, Communications (Toronto), Syndicat des Métallos, 416 434-2221, bgallagher@usw.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Nicole Desnoyers
ndesnoyers@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7