·  

Les Métallos ont gain de cause devant le Tribunal du commerce extérieur

OTTAWA – Le Tribunal canadien du commerce extérieur a accueilli la plainte pour dumping de tubes soudés en acier au carbone déposée par l’usine montréalaise Novatube. Le Syndicat des Métallos avait témoigné en janvier dernier lors de l’audience de la grande incertitude dans laquelle étaient plongés les travailleurs en raison du «dumping étranger» ainsi que de l’imposition des tarifs américains de 25 % sur l’acier.

La plainte étant accueillie, les tuyaux d’acier provenant des Philippines, du Pakistan, de la Turquie et du Vietnam seront visés par des tarifs oscillant entre 46 % et 66 % pour les 5 prochaines années. «Le dumping est un problème depuis longtemps dans notre usine. Mais la situation est particulièrement précaire depuis l’imposition des tarifs américains sur l’acier. Les tuyaux qui entraient aux États-Unis viennent maintenant inonder le marché canadien, alors même qu’il est aussi plus difficile de vendre nos produits sur le marché américain en raison des tarifs de 25 %. Nous sommes doublement touchés. C’est ce que nous avons expliqué au Tribunal, qui a porté une oreille très attentive aux conséquences du dumping sur les travailleurs d’ici», explique le président de la section locale 2423 des Métallos qui représente les 65 travailleurs de Novatube, Alain Duhamel.

Ce dernier a témoigné à la mi-janvier devant le Tribunal. Ce n’est que depuis avril 2018 que les syndicats peuvent ainsi être entendus. «Lorsqu’on met des visages, des réalités sur les enjeux de commerce international, c’est plus concret, le Tribunal y a été sensible. Le Syndicat des Métallos est le seul qui participe  à de telles audiences. Nous continuons de veiller au grain pour les différents secteurs affectés par l’actuelle guerre commerciale menée par les États-Unis et ses dommages collatéraux comme le dumping», fait valoir le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau.

Cela dit, le noyau du problème demeure entier : les tarifs de 25 % sur l’acier et de 10 % sur l’aluminium ne sont toujours pas levés. «C’est ce qui fait le plus mal aux entreprises d’ici. Le gouvernement du Canada doit redoubler d’ardeur pour les faire lever. Il ne faut en aucun cas que le Parlement du Canada adopte l’accord de libre-échange sans que ces tarifs honteux soient levés», fait valoir le directeur canadien des Métallos, Ken Neumann. 

Chez Novatube, on n’est pas entièrement rassuré toutefois. «On n’est pas encore sorti du bois», résume Alain Duhamel, qui a signé une convention d’un an l’an dernier en raison de la forte incertitude et qui s’apprête à retourner négocier alors que les tarifs maintiennent un climat d’incertitude.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

###

Pour plus d'informations :

Clairandrée Cauchy, 514 774-4001, ccauchy@metallos.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Dominique Fontaine
commsupport@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7