·  

Les Métallos saluent le dépôt d’accusations criminelles à la suite du décès d’un travailleur à Sudbury

SUDBURY – Le Syndicat des Métallos salue le fait que des accusations criminelles soient portées contre une entreprise de Sudbury et son propriétaire en lien avec le décès d’un travailleur en 2017.

«L’enquête et les accusations criminelles démontrent la pertinence de la campagne que mène notre syndicat pour une plus grande application des modifications apportées au Code criminel à la suite de la tragédie de Westray. Nous espérons que les accusations donneront lieu à des poursuites le plus rapidement possible», a déclaré Marty Warren, directeur de l’Ontario du Syndicat des Métallos.

«Pendant plusieurs années, nous avons fait pression pour une application plus rigoureuse de la loi Westray de 2004 qui visait à tenir les administrateurs, les dirigeants et les gestionnaires de sociétés criminellement responsables des décès et des blessures en milieu de travail», a déclaré M. Warren.

Rhéal Dionne, 39 ans, employé de Rainbow Concrete, a été tué le 15 février 2017 alors qu’une dalle de béton est tombée sur le camion à benne qu’il manœuvrait, le piégeant à l’intérieur.

Boris Naneff, propriétaire de Rainbow Concrete, a été accusé de négligence ayant causé la mort. L’entreprise fait également face aux mêmes accusations liées au Code criminel.

Le ministère du Travail de l’Ontario a porté 12 accusations en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail contre Rainbow Concrete, ses propriétaires et deux superviseurs en lien avec le décès.

Rhéal Dionne laisse dans le deuil son épouse et leur fils, ainsi que ses parents. Julien Dionne, père de Rhéal, est un membre retraité du Syndicat des Métallos à Sudbury qui a milité pour la santé et la sécurité au travail tout au long de sa vie.

La section locale 6500 des Métallos à Sudbury soutient la famille Dionne et lui a offert des services de représentation pour le processus de poursuite au criminel. Le syndicat a aussi collaboré avec la police de Sudbury sur des questions de sensibilisation et de formation relatives à la loi Westray.

«Nous félicitons le service de police du Grand Sudbury qui a mené une enquête criminelle sur cette tragédie et qui a porté des accusations en lien avec le Code criminel», a souligné le directeur canadien du Syndicat des Métallos, Ken Neumann.

«Il y a eu plus de 10 000 décès au travail depuis l’adoption de la loi Westray et il y a eu très peu de convictions criminelles et encore moins de peines d’emprisonnement pour les employeurs responsables de ces décès», a noté M. Neumann.

«Malheureusement, les agents de police au Canada n’ont toujours pas reçu de directive et de formation visant l’application adéquate de la loi Westray. Notre syndicat et nos nombreux alliés de partout au pays vont continuer à mener notre campagne nationale afin de demander l’application de la loi Westray dans toute la mesure du possible», a-t-il ajouté.

La campagne menée par le Syndicat des Métallos, Mettons fin au carnage, appliquons la loi, exhorte les gouvernements provinciaux et territoriaux à mettre en œuvre des mesures précises pour veiller à l’application de la loi Westray avec plus de rigueur. Pour obtenir plus de détails sur la campagne, visitez le site www.appliquezlaloi.ca.

De plus, le Syndicat des Métallos demande au nouveau gouvernement de l’Ontario d’en faire plus pour tenir les sociétés et leurs administrateurs responsables des décès et des blessures en milieu de travail.

«Le premier ministre, ainsi que sa procureure générale et sa ministre du Travail doivent mettre en place des protocoles et des formations à l’intention des procureurs et des forces de l’ordre pour assurer la mise en application de la loi Westray. Il s’agit d’investissements essentiels qui s’imposent si l’on veut faire en sorte que les milieux de travail soient sains et sécuritaires en Ontario», a déclaré M. Warren.

«Le gouvernement ontarien doit redoubler d’efforts pour faire respecter la loi – pour le bien de la population.»

###

Pour plus d'informations :

Ken Neumann, directeur canadien, Syndicat des Métallos, 416 544-5951
Marty Warren, directeur du Syndicat des Métallos de l’Ontario, 416 243-8792
Sylvia Boyce, coordonnatrice Santé et sécurité, District 6, Syndicat des Métallos, 905 741-9830, sboyce@usw.ca
Denis St. Pierre, Communications, Syndicat des Métallos, 416 544-5990, 647 522-1630, dstpierre@usw.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Nicole Desnoyers
ndesnoyers@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7