·  Communiqué   ·  

Les Métallos se serrent les coudes

Contrecoeur – C’est le début des négociations aujourd’hui avec la multinationale ArcelorMittal pour les usines de Contrecoeur est et de Longueuil (sections locales 6586, 8060 et 8897). La compagnie a laissé entendre qu’elle remettait en question le régime de retraite, comme elle l’a fait pour les travailleurs de son usine de Contrecoeur ouest à l’été 2014.

La mobilisation va bon train depuis plus d’un an chez les membres des trois sections locales en négociation. Ces derniers peuvent compter sur l’appui de leurs confrères et consoeurs des autres sections locales d’ArcelorMittal en Montérégie et sur la Côte-Nord. En effet, 10 sections locales d’ArcelorMittal au Québec ont adhéré à un « Pacte de solidarité » en cas de conflit. Au lendemain de l’assemblée annuelle des Métallos, l’ensemble des délégués présents, représentant les 60 000 membres au Québec, saisissent bien l’enjeu de cette négociation et sont solidaires des sections locales concernées. 

«D’autres installations d’ArcelorMittal en Amérique du Nord ont peine à survivre. Il y a eu deux fermetures récemment et d’autres usines sont présentement en vente. Ici au Québec, les usines de Contrecœur est et de Longueuil sont très rentables, elles engrangent des profits par dizaines de millions. Le régime de retraite est également en bonne santé financière. Il affiche un taux de solvabilité d’environ 90 % selon les chiffres des actuaires patronaux», explique le représentant syndical Guy Gaudette.

En ce début de négociations, le Syndicat des Métallos exhorte la compagnie à reconnaître la contribution des travailleurs à la bonne situation financière des usines. «Nous sommes une source importante de revenus pour cette entreprise. Elle doit en tenir compte dans la négociation plutôt que de chercher à subtiliser inutilement quelques dollars en sabrant dans le régime de retraite au détriment de la motivation des travailleurs», ont fait valoir les présidents des sections locales 6586, 8060 et 8897, Steve Galibois, Patrice Lemay et François Lévesque.

Le Syndicat des Métallos est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

###

Pour plus d'informations :

Clairandrée Cauchy (514 774-4001)

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7