·  Communiqué   ·  

Les travailleurs occasionnels décrochent une nouvelle convention avec l'université de Toronto

Members of the USW Local 1998 Casual Unit bargaining team.

TORONTO – Les travailleurs occasionnels de l'université de Toronto qui voulaient obtenir un meilleur traitement de la part de l'université la plus riche du pays viennent de signer une nouvelle convention collective, qui comprend des congés de maladie payés attendus de longue date.

La section locale 1998 des Métallos représente environ 3 500 travailleurs universitaires occasionnels. Après les retards de négociation liés à la pandémie, le syndicat local et l'employeur ont travaillé main dans la main pour conclure une nouvelle convention.

Durant les négociations, le syndicat local a demandé un meilleur traitement pour les travailleurs occasionnels, qui travaillent au côté de salariés à temps plein sur les mêmes projets et programmes, mais dont les conditions d'emploi n'étaient pas similaires. Les travailleurs occasionnels signent des contrats avec l'université qui peuvent aller de quelques semaines à une année entière. Un grand nombre de ces travailleurs occasionnels sont employés par l'université depuis des décennies, sans pour autant avoir accès à un poste titularisé.

«Nous étions en négociation avec l'université la plus riche du pays. Il était donc raisonnable pour les travailleurs occasionnels d'attendre un minimum d'équité de la part de l'établissement», déclare Colleen Burke, présidente de la section locale 1998 des Métallos. Burke rappelle que le syndicat a également travaillé au côté du Decent Work and Health Network afin de promouvoir une convention équitable incluant des congés de maladie payés.

Le syndicat local a réalisé d'importantes avancées, malgré la contrainte imposée par le projet de loi 124 du gouvernement provincial, qui interdit de négocier des augmentations de salaires et de prestations supérieures à 1%. Les Métallos se sont opposés et continuent de s'opposer à l'ingérence et aux restrictions gouvernementales en matière de négociations de convention collective.

Parmi les faits saillants de la convention trisannuelle figurent une augmentation de salaire de 1%, deux journées d'arrêt maladie payées, une meilleure protection pour les membres faisant l'objet de mesures disciplinaires ou d'une résiliation de contrat, et des améliorations en termes de soins dentaires.

La section locale 1998 des Métallos représente plus de 8 000 travailleurs administratifs et techniques à l'université de Toronto, l'université de Victoria, l'université de St. Michael’s College et l'University of Toronto Schools, dont environ 3 500 travailleurs occasionnels.

Les Métallos représentent 10 000 travailleurs dans l'éducation postsecondaire au Canada. Le syndicat représente 225 000 travailleurs au Canada, dans pratiquement tous les secteurs de l'économie, et compte 850 000 membres à l'échelle du continent.

###

Pour plus d'informations :

Colleen Burke, présidente de la section locale 1998 du Syndicat des Métallos, 647-883-2678, colleen.burke@usw1998.ca
Shannon Devine, communications du Syndicat des Métallos, 416-894-7118 (portable), sdevine@usw.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directrice du département des communications :
Shannon Devine
sdevine@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Nicole Desnoyers
ndesnoyers@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7