·  

Déclaration de Marty Warren à l'occasion de la Journée internationale de la femme

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, nous commémorons les réalisations remarquables des femmes au cours des décennies dans leur marche pour atteindre la pleine égalité. Cependant, nous ne devons pas oublier qu’il reste encore beaucoup à faire pour y arriver.

Les Canadiennes rapportent toujours à la maison en moyenne 73 cents pour chaque dollar que gagnent les hommes même si, collectivement, les femmes possèdent plus d’années de scolarité qu'eux. L’écart salarial varie à l'échelle du district 6. À Terre-Neuve-et-Labrador, il s’élève à 66 cents et, en Ontario, à 68 cents. Le Nouveau-Brunswick se situe au milieu avec un écart de 73 cents. L’écart diminue en Nouvelle-Écosse (79 cents) et à l’Île-du-Prince-Édouard (87 cents). Nous savons aussi que les moyennes statistiques cachent un écart encore plus grand pour les femmes de couleur, les femmes autochtones et les femmes handicapées.

Le gouvernement de l’Ontario a reconnu le problème que pose l’écart salarial en établissant le Comité directeur de la Stratégie pour l'équité salariale entre les sexes et il a invité la population à soumettre ses commentaires. Le Syndicat des Métallos a présenté un mémoire détaillé (en anglais seulement) demandant au gouvernement d’élargir la portée de la loi, et d’en améliorer le suivi et l’application.

Le mémoire du Syndicat des Métallos fait aussi valoir que le gouvernement peut déployer de nombreux autres efforts pour réduire l’écart salarial et aider les travailleuses : un système public de services de garde complets, abordables et de qualité améliorerait considérablement la vie des femmes et des hommes, et leur situation financière. L’augmentation du salaire minimum aiderait les travailleuses immédiatement, puisque la plupart des personnes qui gagnent le salaire minimum sont des femmes. Changer la loi pour qu’il soit plus facile de former un syndicat ou d’adhérer à un syndicat contribuerait aussi à renflouer les comptes de banque des femmes, l’adhésion syndicale constituant l’une des meilleures garanties de parité salariale pouvant exister.

De plus, les syndicats, comme celui des Métallos, peuvent aussi faire leur part. Bien entendu, nous exhortons les gouvernements à adopter des politiques publiques progressistes, comme des lois sur l’équité salariale, mais nous pouvons aussi agir à la table de négociation. Les comités de négociation des sections locales peuvent éliminer les obstacles qui maintiennent les femmes dans des catégories d’emplois à faible salaire et intervenir pour qu’il soit plus facile aux parents qui travaillent de trouver un équilibre entre un emploi rémunéré à plein temps et leurs obligations familiales.

Notre objectif est la pleine égalité. Continuons de marcher ensemble!

Solidairement,

Le directeur du district 6, Syndicat des Métallos,
Marty Warren

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7