·  Communiqué   ·  

Syndicat des Métallos : les retraités vulnérables ont besoin de l’aide de M. Trudeau et de Mme Wynne

TORONTO – Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, doivent offrir d’urgence une aide substantielle aux centaines de retraités vulnérables dont les prestations de maladie essentielles ont été supprimées du jour au lendemain par la multinationale américaine US Steel.

« Je demande au gouvernement de porter une attention immédiate au sort des quelque 20 000 retraités et de leurs conjoints survivants qui se sont fait enlever leur droit à des prestations de maladie après la retraite », a déclaré le directeur national du Syndicat des Métallos, Ken Neumann, dans une lettre ouverte remise aujourd’hui au premier ministre du Canada.

Une lettre ouverte semblable, cosignée par M. Neumann et Marty Warren, le directeur du Syndicat des Métallos pour l’Ontario, a été envoyée à la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne.

Les lettres du Syndicat des Métallos pressent le premier ministre du Canada et la première ministre de l’Ontario d’apporter une aide concrète à l’industrie sidérurgique canadienne en difficulté et de rendre publique l’entente secrète conclue entre le gouvernement fédéral et US Steel.

Le 10 octobre, dans le cadre de procédures d’insolvabilité sous surveillance judiciaire, US Steel Canada a soudainement éliminé les prestations de maladie et l’assurance-médicaments de ses 20 000 retraités et de leurs conjoints survivants.

« Ce sont des gens vulnérables, qui n’ont rien fait de mal. Ils perdent leurs prestations de maladie essentielles, qu’ils avaient gagnées en tant que rémunération différée en travaillant toute leur vie dans un milieu industriel lourd », expliquent les lettres à M. Trudeau et à Mme Wynne.

Les retraités doivent maintenant « tâcher de payer les traitements nécessaires à leur survie et à leur qualité de vie, qui coûtent souvent excessivement cher ».

Le coût annuel estimatif du versement de ces prestations aux retraités s’établit à 40 millions de dollars. Le gouvernement ontarien n’a toutefois proposé qu’un maigre fonds de 3 millions de dollars pour aider les retraités.

« De toute évidence, la réponse de l’Ontario est totalement inadéquate. Le fonds de 3 millions de dollars proposé par la province représente à peine le coût nécessaire pour établir un mécanisme afin de déterminer comment l’argent sera réparti et qui en bénéficiera, » constatent les leaders du Syndicat des Métallos.

« Il faut plus de fonds provinciaux. Et des fonds fédéraux sont également nécessaires si nous voulons protéger les retraités. »

Compte tenu de l’annonce par US Steel de son intention de se « retirer » et de laisser tomber ses activités canadiennes, il est primordial que le gouvernement Trudeau prenne des mesures afin de lever le secret sur l’entente conclue antérieurement entre l’entreprise et le gouvernement, avance le Syndicat des Métallos.

En approuvant l’acquisition des anciennes exploitations de Stelco par US Steel, le gouvernement fédéral avait la responsabilité légale de s’assurer que la prise de contrôle se traduirait par un « avantage net » pour le Canada, rappelle M. Neumann dans sa lettre à M. Trudeau.

« Le gouvernement du Canada est en partie responsable du sort des retraités et des employés actuels », souligne-t-il.

Les gouvernements fédéral et provincial doivent aussi soutenir un plan d’action et une stratégie pour assurer la viabilité et la durabilité de l’industrie sidérurgique canadienne, notamment en ce qui a trait aux installations de Hamilton et de Nanticoke, que US Steel compte abandonner, mentionne le Syndicat des Métallos.

« Le Syndicat des Métallos presse le gouvernement de l’Ontario d’accorder le financement nécessaire à US Steel Canada, à titre de société canadienne indépendante, afin qu’elle surmonte les difficultés actuelles et planifie ses activités futures, » ajoute M. Warren.

Le secteur canadien de la sidérurgie emploie plus de 20 000 travailleurs et soutient indirectement plus de 100 000 emplois dans tout le pays.

Lettre du Syndicat des Métallos au premier ministre du Canada

Lettre du Syndicat des Métallos à la première ministre de l’Ontario

###

Pour plus d'informations :

Ken Neumann, directeur national, Syndicat des Métallos, 416‑544‑5951
Marty Warren, directeur du Syndicat des Métallos pour l’Ontario, 416-243-8792, mwarren@usw.ca
Bob Gallagher, Communications, Syndicat des Métallos, 416-544-5966, 416-434-2221, bgallagher@usw.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7