·  Communiqué   ·  

The Children’s Place : Le temps est venu de payer!

TORONTO - Les entreprises de vêtements de marques internationales manquent à leur devoir envers des milliers de travailleuses et travailleurs blessés et les centaines de familles des personnes qui ont perdu la vie dans l'effondrement du Rana Plaza au Bangladesh il y a deux ans.

Le Syndicat des Métallos se joint à l'appel international lancé à ces entreprises pour qu'elles comblent le manque de fonds pour indemniser les victimes avant le 24 avril 2015, date du deuxième anniversaire de la tragédie.

«Deux ans plus tard, la conformité volontaire ne fonctionne toujours pas. Le temps est venu de payer», a déclaré Ken Neumann, directeur national des Métallos.

«The Children's Place n'est qu'une des marques internationales ne s'étant pas acquitté de ses obligations, a-t-il ajouté. Il manque 450 000 $ pour répondre aux besoins des victimes. Nous demandons instamment à The Children's Place d'accroître sa contribution à 8 M$.» 

Le Congrès du travail du Canada (CTC) et le Syndicat des Métallos demandent à The Children's Place d'accroître sa contribution au fonds à 8 M$. Sa contribution de 450 000 $ est bien inférieure à celles d'entreprises semblables, même celles qui n'avaient aucun travailleur des usines à leur emploi.

Le syndicat mondial IndustriALL, le syndicat mondial UNI et la campagne Clean Clothes ont entrepris un compte à rebours jusqu'à la date du deuxième anniversaire de la tragédie au Rana Plaza, intensifiant les demandes auprès des marques internationales liées au désastre de combler l'écart de 8,5 M$ US nécessaires pour indemniser équitablement plus de 5 000 personnes ayant présenté des demandes légitimes. 

Jusqu'ici, 21,5 M$ US sur les 30 millions estimés nécessaires pour satisfaire les demandes d'indemnisation ont été versés au Fonds en fiducie des donateurs du Rana Plaza par des acheteurs, le Fonds du premier ministre du Bangladesh et d'autres donateurs privés. Jusqu'à maintenant, les réclamants ont reçu seulement un maximum de 70 pour cent de ce qui leur est dû, les autres paiements ayant été retardés en raison du défaut des marques de verser les 8,5 M$ US nécessaires.

Un grand nombre de marques reconnues mondialement, ayant toutes des liens avec les usines du Rana Plaza, ont jusqu'à présent refusé de verser des sommes adéquates au fonds. Parmi les pires contrevenantes, on retrouve Benetton, qui n'a pas encore versé un sous. D'autres, comme Walmart, Mango et The Children's Place, sont pointées du doigt parce qu'elles ont fait des dons bien inférieurs à ce qu'on attendait d'elles.

«Il est tout à fait honteux que des entreprises de vêtements de marque rentables comme The Children's Place abandonnent les familles. J'ai rencontré des personnes qui ont été blessées dans l'effondrement du Rana Plaza et il est impossible d'ignorer leurs douleurs et leurs souffrances, a indiqué Ken Neumann.

Au total, 1 138 travailleuses et travailleurs du vêtement ont perdu la vie et 2 000 autres ont été blessés dans l'effondrement du Rana Plaza, le 24 avril 2013, l'accident le plus meurtrier de l'histoire de l'industrie du vêtement.

www.industriall-union.org/fr/bangladesh

-30-

Pour plus d'information :

Doug Olthuis, Fonds humanitaire des Métallos, 416 544-5957, dolthuis@usw.ca
Bob Gallagher, Communications, Syndicat des Métallos, 416 544-5966, 416 434-2221, bgallagher@usw.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Karina Midence
communications@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7