·  

Un simple «examen» du système de soins de longue durée est une injustice pour les victimes d'une crise mortelle

TORONTO – Le rejet par le gouvernement de l’Ontario d’une enquête publique sur la crise sans précédent et mortelle du système de soins de longue durée est une injustice pour les victimes et leurs familles, selon le Syndicat des Métallos.

Le Syndicat des Métallos, qui représente les employés de plusieurs établissements de soins de longue durée en Ontario, a demandé aujourd'hui au premier ministre Doug Ford et son gouvernement à revoir leur décision et à lancer une enquête publique.

«Nommer une commission pour simplement "revoir le système de soins de longue durée" est une injustice pour les familles en deuil et pour tous les résidents et les travailleurs qui continuent d'être touchés par cette crise et les défaillances d'un système qui a fait tant de mal, depuis si longtemps», a déclaré le directeur du Syndicat des Métallos pour l'Ontario, Marty Warren, dans une lettre adressée aujourd'hui au premier ministre Ford.

«Contrairement à une enquête publique, l'étude proposée du système restera sous le contrôle du gouvernement. Finalement, le gouvernement sera en mesure d'exercer un contrôle sur les faits, les informations et les preuves qui seront étudiées, examinées et rendues publiques», a fait valoir Marty Warren.

L'ampleur de cette tragédie dans le système de soins de longue durée mérite au minimum une enquête publique, a affirmé Marty Warren dans sa lettre adressée au premier ministre.

«Vous n'êtes pas sans savoir, monsieur le premier ministre, que des enquêtes publiques ont été menées sur de nombreuses crises dans notre province et dans notre pays qui pâlissent par rapport aux conséquences dévastatrices du bilan humain que la crise des soins de longue durée a provoqué dans l'Ontario.

«Monsieur le premier ministre, comment une enquête publique ne se justifie-t-elle pas compte tenu des tragédies sans précédent qui ont frappé notre système de soins de longue durée? Comment une enquête publique ne se justifie-t-elle pas lorsque plus de 1 400 résidents sont décédés et que des milliers d'autres résidents et travailleurs ont été infectés par la COVID-19?»

Contrairement à l'examen proposé par le gouvernement du système de soins de longue durée, «une enquête publique est véritablement indépendante du gouvernement et protégée de toute ingérence ou influence de toute partie» , a poursuivi Marty Warren.

«Seule une enquête publique a le pouvoir d'exiger des témoignages et la production de documents et d'autres preuves. Essentiellement, une enquête publique permet la participation la plus large possible du public, grâce à une procédure publique transparente».

Marty Warren a également réfuté l’affirmation du gouvernement selon laquelle une enquête publique prendrait trop de temps pour trouver des solutions aux problèmes du système de soins de longue durée.

«Il est important de rejeter le message trompeur selon lequel une enquête publique prend trop de temps pour identifier et corriger les défaillances du système de soins de longue durée. Ainsi que l'a souligné l'opposition officielle, une enquête publique peut être habilitée à recommander des mesures immédiates, à tout moment au cours de la procédure, afin de résoudre ces problèmes», a-t-il déclaré dans sa lettre.

«Seule une enquête publique apportera des améliorations significatives et durables au niveau des soins et de la sécurité, voire même de la qualité de vie, que méritent tous les résidents en ce qui concerne le système de soins de longue durée de l'Ontario», a-t-il ajouté.

«Seule une enquête publique rétablira la confiance de la population de l'Ontario vis-à-vis de notre système de soins de longue durée».

###

Pour plus d'informations :

Marty Warren, directeur du Syndicat des Métallos pour l'Ontario, 416 243-8792
Bob Gallagher, Service des communication, Syndicat des Métallos, 416 434-2221, bgallagher@usw.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directeur du département des communications :
Bob Gallagher
bgallagher@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications :
Nicole Desnoyers
ndesnoyers@usw.ca
416-544-5991 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7