·  

Une entente historique pour les aumôniers des prisons fédérales

TORONTO – Les aumônières et aumôniers des prisons fédérales canadiennes ont négocié une entente de principe en vue de leur première convention collective, laquelle vise à améliorer leurs conditions de travail et le soutien spirituel de milliers de détenus.

«Cette entente est conclue à un moment critique pour les aumôniers des prisons fédérales et les détenus à qui ils procurent du soutien spirituel», a indiqué Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos, qui représente environ 180 aumôniers du système carcéral fédéral.

«La pandémie a exacerbé les conditions de travail précaires des aumôniers et compromis les droits constitutionnels des détenus de pratiquer leur religion, entraînant des souffrances et tensions injustifiées dans les prisons fédérales. L’entente reconnaît l’importante contribution des aumôniers dans des conditions de travail difficiles», a ajouté Ken Neumann.

L’entente de principe prévoit des augmentations salariales importantes, des prestations de retraite et de soins de santé aux employés à plein temps, les protections liées aux heures de travail et les dispositions anti-harcèlement et anti-discrimination, entre autres améliorations.

Les aumôniers seront invités à se prononcer sous peu sur le contenu de l’entente, par le biais d'un vote par correspondance.

L’entente met fin à une année complète de négociations en vue d’une première convention collective. Les aumôniers des prisons fédérales, de diverses pratiques religieuses et spirituelles, se sont joints aux Métallos en 2018, avec l’objectif d’améliorer les conditions de travail et de redynamiser l’aumônerie au sein du système carcéral. En raison de l’externalisation de la gestion des services d'aumônerie vers le secteur privé, les aumôniers sont à l’emploi de Bridges of Canada, une filiale de la société américaine Bridges International.

Au mois de mars dernier, la pandémie a donné lieu à la mise à pied de tous les aumôniers fédéraux, forçant nombre d’entre eux à se tourner vers les programmes d’aide gouvernementale.

«Malheureusement, le système a sous-évalué le rôle essentiel des aumôniers dans le processus de réadaptation pour les détenus. Nous croyons que cette entente constitue un premier pas positif dans le redressement du système, et nous envisageons de collaborer avec l’employeur à améliorer la qualité du soutien spirituel offert dans les prisons fédérales», a soutenu Ken Neumann.

###

Pour plus d'informations :

Ken Neumann, directeur national pour le Canada, Syndicat des Métallos, 416 544-5951
Troy Lundblad, représentant syndical, 416 544-5947, tlundblad@usw.ca
Shannon Devine, Communications, Syndicat des Métallos, 416 894-7118, sdevine@usw.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directrice du département des communications :
Shannon Devine
sdevine@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7