Connaître ses droits

Les travailleurs syndiqués et non syndiqués ont des droits. 

Les lois qui régissent l'emploi, la sécurité, la discrimination et les heures supplémentaires existent toutes parce que des millions de syndiqués ont lutté pour les obtenir.

Les Métallos bénéficient de meilleurs lieux de travail parce que les membres de notre syndicat connaissent leurs droits.

Les Métallos sont formés sur la façon d'obtenir des conditions de travail plus sécuritaires, de lutter contre le harcèlement au travail et de recevoir des salaires et des avantages sociaux équitables. Nous avons des recruteurs, des négociateurs, des recherchistes et une équipe juridique qui aident nos membres à protéger leurs droits.

Si vous croyez que votre patron enfreint la loi et que vous voulez faire partie d'un syndicat pour recevoir l’appui d'une équipe, inscrivez-vous pour vous joindre à notre syndicat.

Vous avez le droit de vous joindre à un syndicat et de recruter d'autres personnes pour former un syndicat.

Vos collègues et vous-même avez le droit de : 

  • • Discuter du syndicat au travail en dehors des heures de travail.
  • • Distribuer des renseignements sur le syndicat en dehors des aires de travail, en dehors des heures de travail. 
  • • Signer une carte d'adhésion au Syndicat des Métallos.
  • • Aider des collègues à se joindre à votre syndicat.
  • • Participer à des réunions pour discuter de l'adhésion à votre syndicat.

Il est interdit à votre employeur de :

  • • Nuire à l'établissement, au choix ou à l'administration de votre syndicat. 
  • • Contraindre ou intimider des employés pour les empêcher de se joindre à votre syndicat. 
  • • Exercer de la discrimination contre les employés en raison de leurs activités visant à appuyer votre syndicat. 
  • • Promettre un meilleur salaire ou de meilleurs avantages sociaux pour encourager les employés à s'opposer à votre syndicat. 
  • • Menacer de fermer votre lieu de travail ou de mettre du personnel à pied si vous formez votre syndicat. 
  • • Demander à savoir qui appuie votre syndicat. 
  • • Aider les employés anti-syndicalistes à s'opposer à votre syndicat.
  • • Espionner les employés dans le but d'observer leurs activités syndicales.

Si vous croyez que votre patron enfreint la loi et que vous voulez faire partie d'un syndicat pour recevoir l’appui d'une équipe, inscrivez-vous pour vous joindre à notre syndicat.

Vous avez droit à un milieu de travail sécuritaire. Vous avez le droit de refuser un travail dangereux.

Vos collègues et vous-même avez le droit de refuser un travail dangereux. Le refus doit être signalé à l’employeur ou au superviseur, qui fera alors enquête.

La définition de danger aux termes de la loi est la suivante :

«Situation, tâche ou risque qui pourrait vraisemblablement présenter une menace imminente ou sérieuse pour la vie ou pour la santé de la personne qui y est exposée avant que, selon le cas, la situation soit corrigée, la tâche modifiée ou le risque écarté.»

Si vous croyez que votre patron enfreint la loi et que vous voulez faire partie d'un syndicat pour recevoir l’appui d'une équipe, inscrivez-vous pour vous joindre à notre syndicat.

Vous avez droit à un milieu de travail exempt de harcèlement sexuel et de discrimination.

Les employeurs ne peuvent refuser d'embaucher des travailleuses et des travailleurs en raison de leur race, religion, origine ethnique, couleur, sexe, âge, situation de famille, handicap ou orientation sexuelle.

Les employeurs et les autres travailleurs ne peuvent faire preuve de discrimination ni exprimer des commentaires racistes ou offensants, ce qui constitue du harcèlement et contrevient à la loi. 

Si vous croyez que votre patron enfreint la loi et que vous voulez faire partie d'un syndicat pour recevoir l’appui d'une équipe, inscrivez-vous pour vous joindre à notre syndicat.

Vous avez le droit de bénéficier de normes minimales d'emploi.

Les lois fédérales et provinciales établissent les normes d'emploi afin de garantir un minimum de droits au travail.

Voici certains domaines que les normes d'emploi de votre province peuvent comprendre : 

  • • Heures de travail
  • • Rémunération des heures supplémentaires
  • • Salaire minimum
  • • Les employés doivent recevoir une paye régulièrement 
  • • Les employés doivent recevoir un relevé indiquant le salaire et les retenues 
  • • Jours fériés
  • • Rémunération 
  • • Pauses-repas
  • • Congé annuel payé
  • • Congé de maladie
  • • Congé parental et de maternité
  • • Congé personnel d'urgence
  • • Congé médical ou de soignant d'un membre de la famille 
  • • Congé d'urgence pour soins d'enfant 

Si vous croyez que votre patron enfreint la loi et que vous voulez faire partie d'un syndicat pour recevoir l’appui d'une équipe, inscrivez-vous pour vous joindre à notre syndicat.