Années 1980

1980
Cinq femmes à Hamilton déposent une plainte auprès de la Commission ontarienne des droits de la personne dans le but de forcer Stelco à embaucher des femmes pour des emplois dans la production parmi les mieux rémunérés et les plus prestigieux du secteur industriel au Canada. La victoire des Métallos entourant «Les femmes de retour chez Stelco» crée une nouvelle norme légale et force non seulement Stelco, mais toute autre entreprise industrielle, à embaucher des femmes. De façon générale, cette victoire a remis en question la division des sexes au travail et l'idée du travail «féminin».

Années 80
Les déléguées syndicales Nancy Farmer et Bev Brown de la section locale 2900 forment le premier comité des Femmes d'acier au Canada. Il était rare que les femmes jouent un rôle de direction au sein du syndicat dans les lieux de travail industriels, mais la direction syndicale progressiste a créé une culture de respect des femmes et des personnes LGBTBT dans le lieu de travail. Des militantes courageuses comme Nancy et Bev ont contribué à changer la culture de notre syndicat et permis de reconnaître les femmes et les personnes LGBTBT comme des consœurs et confrères syndicalistes.

29 mars 1984
Lynn R. Williams est élu président des MUA, le premier Canadien à diriger un syndicat international de la FAT-COI.

1985
L'Organisation des retraités des Métallos (ORME) et le Fonds humanitaire voient le jour.